L’année scolaire 2019-2020, n’est-elle pas partie pour être mouvementée? Le mouvement d’humeur des enseignants non encore entrés en possession de leurs indemnités associé à une éventuelle cascade d’augmentation des prix des denrées de première nécessité (électricité) en seraient les ingrédients. Selon Amadou Oury DIALLO, le chargé des revendications de la section départementale du Cadre Unitaire des Syndicats de l’Enseignement Moyen et Secondaire (CUSEMS), 《jusqu’ici seul les enseignants du Département de Kébémer n’ont pas encore reçu leurs indemnités du BFEM de la session de 2019. Les délais de paiement fixés sont dépassés depuis longtemps. C’est fort de cela que nous allons observer un mot d’ordre de grève Mardi 3 et Mercredi 4 Décembre 2019 sur toute l’étendue du Département》. Selon lui, il est inadmissible qu’au niveau de toutes les circonscriptions scolaires qu’on se soit acquitté du payement des indemnités du genre alors qu’à Kébémer on en soit encore à traîner les pieds. 《Et ce ne serait que le début du commencement》, menace notre interlocuteur.LOUGAWEBMEDIAS.COM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Entretien avec Daouda DIAW en prélude à la 9eme édition des prix d’excellence Djoloffactu