Kaolack-Kaffrine : Des rénovateurs quittent Djibo Leyti Kâ

C’est dans la victoire que certaines erreurs sont tues. Inversement, dans une défaite, personne ne se taire sur des erreurs commises. Djiba Leyti Kâ, le désormais ancien ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature et Secrétaire général de l’Union pour le Renouveau démocratique (Urd) va l’apprendre à ses dépens. Lui qui perd ses militants ans les régions de Kaolack et de Kaffrine (centre) du pays.

« Djibo Leyti Kâ a détruit le parti », cette déclaration d’Ali Ndiaye, secrétaire général de l’Urd de Kaolack explique à elle seule la « gravité » de la faute ou des fautes commise(s) par Djibo L. Kâ dans ses calculs politiques pré élection présidentielle. « Djibo L. Kâ a décidé tout seul de soutenir Me Abdoulaye Wade à la présidentielle de février /mars dernier, sans convoquer aucune structure du parti », accuse-t-il, avant de rappeler : « pourtant, c’est le même Djibo Kâ qui avait déclaré soutenir Abdoulaye Wade en 2007, mais en 2012, il sera candidat à la présidentielle ». « Ainsi après avoir constaté que c’est Djibo Leyti Kâ qui décide de tout sans consulter personne, nous, militants rénovateurs de Kaolack, Kaffrine, Gossas, Guinguinéo décidons de quitter l’Urd », déclare-t-il, avant d’annoncer que la saignée va se poursuivre. « Nous laissons le soin à d’autres responsables de l’Urd d’annoncer leur démission eux-mêmes », révèle-t-il. Selon Ali Ndiaye, dans les prochains jours, Demba Sow, secrétaire adjoint à la politique se prononcera sur l’avenir politique des démissionnaires de l’Urd, surtout en perspectives des législatives du mois de juillet prochain.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.