JOURNEE MONDIALE CONTRE LA FAIM : Les ménages de Linguère ont célébré la fête dans la psychose

L’agriculture, socle de l’économie du département de Linguère, souffre beaucoup de difficultés, plongeant ainsi les populations dans une profonde psychose. Les ménages peinent aujourd’hui à assurer les trois repas quotidiens. Du coup, la journée mondiale de la faim célébrée ce mercredi 15 juin 2016 a été difficilement célébrée dans cette frange de la population. En tout cas dans les zones rurales, ici le panier de la ménagère est vide faute de greniers. A en croire une dame qui a préféré garder l’anonymat, c’est la croix et la bannière pour les ménages pour respecter, en ce mois béni de Ramadan, les deux repas à savoir le Ndogou et le repas de l’aube « Khad ». Troublante coïncidance ! D’autant plus que la célébration de la journée internationale de la faim intervient en plein ramadan.

A rappeler que cette journée mondiale de la faim ne laisse pas indifférent les talibés qui comptent mendier de quoi vivre dans ces mêmes concessions peuplées essentiellement de démunis. Le moins que l’on puisse dire certaines couches de la population du Djoloff frappées par la conjoncture profitent de la célébration de la journée mondiale de la faim pour solliciter des vivres de soudure auprès des autorités du pays au premier chef le président de la république Macky Sall en vue de se soulager.

Salla Ndiaye

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.