Jeune d’Afrique, Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, Une miséricorde pour l’humanité.

On ne meurt pas tout entier quand on lègue Ă  la postĂ©ritĂ©, Ă  ses enfants, Ă  ses adeptes, outre un arsenal de volumes instructifs et pleins d’enseignements, dont on en est l’auteur, mais encore un trĂ©sor aussi vaste d’abnĂ©gation, d’effacement, de mortification pour son Dieu et pour le grand bien de l’Islam, religion que le prophète Mouhammad (Psl) a choisi pour nous musulmans, celle du CrĂ©ateur de l’univers et de ce dont nous ignorons, une voie aussi prodigieuse, le mouridisme .

Le serviteur eternel de la source intarissable de la vĂ©ritĂ© a montrĂ© depuis fort longtemps cette voie Ă  suivre, l’unique d’ailleurs qui puisse menĂ©e l’homme, dans sa quĂŞte perpĂ©tuelle de la perfection divine et l’aspect matĂ©riel que peut reprĂ©senter le monde matĂ©riel, pouvoir absolu du châtiĂ© de toujours, au salut. Le mouridisme, oĂą le fidèle aspirant se conforme uniquement et exclusivement aux recommandations de son seigneur par le coran et la Sunnah du prophète Psl, l’islam, n’est entre autre que la traduction et la manifestation d’un amour incommensurable portĂ© Ă  l’encontre de Mouhammad Psl par son illustre fondateur Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Par la rĂ©novation marquante du XXĂ©me siècle de la conception et de la perception des versets coraniques, soufih, le Cheikh a combattu plus que n’importe qui au monde les colons dont la dĂ©chĂ©ance fut certaine car sa clĂ©mence et son dĂ©vouement ne pouvaient avoir autre consĂ©cration. Cette source de la connaissance divine aux dimensions Ă©sotĂ©riques immenses, temple de la certitude et de la contemplation, continue Ă  pourvoir aux disciples la lumière qui substitue Ă  l’ignorance la vraie connaissance.

Nous ne reviendrons certainement pas sur son curriculum vitae, principalement marquĂ© par la dĂ©portation, l’exil et toutes autres formes d’abominations que l’homme, depuis son pĂ©chĂ© originel puisse commettre comme mal vis-Ă -vis de son prochain. HĂ©las, il ne pouvait en ĂŞtre autrement car elle dĂ©finirait d’une manière succincte la dĂ©votion, la foi en son unique crĂ©ateur et au prophète Psl qui n’a jamais Ă©tĂ© de tout repos pour tout croyant. Douter ou philosopher, aux yeux de la religion, c’est se placer volontairement dans la disposition prochaine de ne plus croire. Croyez en vos valeurs et Ă  nous les nĂ´tres. La mondialisation ou l’occidentalisation du monde ne saurait porter ses fruits dans nos frontières. Les barrières ont Ă©tĂ© instaurĂ©es depuis belle lurette et ne se rompront certes pas car le pacte est scellĂ© au SĂ©nĂ©gal par ces Ă©rudits qui, de par leur clairvoyance et leurs capacitĂ©s de discernement, rĂ©pondent par le mĂ©pris Ă  toutes vos tentatives et simulacres pour la dĂ©stabilisation d’un pays convoitise des grandes puissances grâce Ă  sa stabilitĂ© sociale et son ancrage en l’islam terme des discordes et des maux qui contraignent le dĂ©roulement de vos plans de la gĂ©opolitique actuelle dont le but ultime n’est que servir le nouvel ordre mondial.

Nous vous avons donnĂ© richesses et vies, il n’est plus question de vous servir nĂ©anmoins nous resterons solidaires. Nous combattrons pacifiquement comme nos guides l’ont fait et nous triompherons partout sur vous. Ne comprenez donc vous pas que la force ne rĂ©side pas dans les muscles plutĂ´t armement maintenant, elle est divine. La conduite de Dieu, qui dispose toutes choses avec douceur, est de mettre la religion dans l’esprit par les raisons, et dans le cĹ“ur par la grâce. Il nous a appris Ă  croire en Dieu et en son prophète et de s’adonner au travail pour la prĂ©servation de notre dignitĂ© Ă  jamais. Nous croirons en Dieu et en son prophète car c’est l’unique voie de salut. Nous aimerons Bamba autant qu’il aime Mouhammad Psl, vous n’y pouvais rien. Et au delĂ  très prochainement, nous serons ce que nous vous envions, oui effectivement. Il revient maintenant Ă  cette gĂ©nĂ©ration de continuer Ă  promouvoir cette culture de foi, de paix et de travail afin que demain le legs soit gracieusement transmis. La cohĂ©sion sociale en sera gagnante.

Falaye Fall
fallfalaye@hotmail.com

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.