C’est la réponse servie par le Pr Malick Ndiaye lorsqu’un journaliste l’a interpellé sur les raisons de sa présence à la conférence de presse de ce dimanche. Un face à face avec les médias organisé par le cadre de concertation de l’opposition (C2O) ( AJ/PADS, BOKK GIS GIS, FSD/BJ, PDS, REWMI) .
« Maintenant, nos lois, elles sont mauvaises parce que ce sont des lois qu’on a emprunté à nos cousins toubab » a glissé entre autres le sociologue. Qui n’a pas raté l’Establishment pour fustiger l’arrestation d’Omar Sarr. Non sans exiger la libération du chef de file du Pds. Qui informe-il est l’invité de marque d’un panel qui a pour cadre l’Université de Dakar à compter de ce 28 décembre. « Omar Sarr y sera, croyez-moi! » conclut-il sous les vivats du public de militants libéraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Covid-19 : la Banque africaine de développement crée un fonds doté de 10 milliards de dollars.

La Banque africaine de développement a annoncé, mercredi, la création d’un fonds doté de 1…