ITALIE : ZOOM SUR LES CANDIDATS DES LEGISLATIVES : PORTRAIT DE SOKHNA OUMY NIANG DE MANKOO YESSAL SENEGAL / DIASPORA.

Walo -walo d’origine, Sokhna Oumy Niang a grandi entre la vieille ville et la cité du rail. Intellectuelle de haut niveau, elle l’est pour avoir soutenu son DEA en sociologie sur la médecine traditionnelle sénégalaise. Après avoir décroché sa licence et sa maitrise à l’université cheikh Anta Diop de Dakar. Immigrée atypique je l’appellerai car elle rompt parfaitement avec ce qu’on a l’habitude de voir ; elle est sans doute de la génération d’intellectuels qui débarquent en Europe avec dans leurs besaces un bagage intellectuel digne d’un cadre supérieur. Ayant rejoint l’Italie pour des raisons conjugales, Sokhna Oumy n’a aucunement renoncé à la recherche du savoir car elle a tout de suite pensé à continuer à explorer les temples du savoir et décrocha ainsi un diplôme de médiateur culturel et obtint un poste qui lui permit de jouer les rôles de sociologue.
En la nommant coordonnatrice de sa formation politique en Italie Modou Diagne Fada a sans doute estimé la dame à sa juste valeur car elle a aussi un background politique qui lui permet de manager de main de main toutes formations. En effet ayant fait ses premiers au PDS, formation dans laquelle elle franchit tous les échelons dans les structures comme l’ujtl de Thiès et membre du comité exécutif de l’ujtl national du temps de Bara Gaye, madame Sokhna Oumy ne manque surement pas d’argument pour convaincre. Ayant quitté le navire du PDS pour embarquer dans le même pirogue que son mentor Modou diagne Fada , elle est ainsi parmi les militants de la première heure. Elle affirme faire partie de ceux qui croyaient à la nécessité de reformer le parti pour sa survie.
Investie comme tête de liste de mankoo yessal Sénégal en Europe du sud, elle va surement donner du fil à retordre à ses adversaires car depuis quelques temps elle est devenue le chouchou des plateaux et ceci parce qu’elle a non seulement un franc-parler hors du commun mais aussi elle a l’art de convaincre et de captiver son auditoire.
Parmi les raisons qui lui ont poussé à s’engager elle cite le manque de « structure d’accueil pour nos compatriotes qui viennent d’arriver ». Elle plaide aussi pour l’assistance aux sénégalais de l’extérieur touchés par la crise qui secoue l’Europe ,car elle estime que les structures qui devraient s’en charger ne jouent pas réellement leur rôle ( FAISE). Elle est revenue également sur la sempiternelle question des retraites des travailleurs immigrés. Tout en approuvant le fait que président Macky Sall ait choisi des sénégalais issus de la diaspora comme consuls, ambassadeurs etc ,elle déplore cependant ce qu’elle appelle « la politisation des institutions . En prenant l’exemple du consulat du Sénégal à Milan , la doctorante en sociologie estime que l’autorité consulaire n’arrive pas à faire « la dichotomie entre le consulat et son parti ».Elle estime en effet que le consulat est pratiquement assimilable au quartier général de l’APR.
Ayant choisi de lutter au côté du prodige de Darou Mousty ,Sokhna Oumy est sans conteste l’élément que chaque formation souhaiterait avoir en son sein. Résidant à Milan précisément à cinisello ,la walo walo et ses amis ne feront aucun cadeau à ceux d’en face car non seulement ils procèdent à des dénonciations mais aussi et surtout ils proposent des solutions ; ce qui leur confère une crédibilité au sein de la communauté.
Vu son jeune âge, on ose affirmer sans risque de se tromper qu’elle a encore de beaux jours devant elle. Et tout le mal qu’on lui souhaite et qu’elle réalise son rêve.

MALICK SAKHO (BERGAMO,Italie)

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.