Intimidation, pression policière, embastillement: L’Etat terrorise le PDS

Plusieurs responsables du Parti démocratique sénégalais sont présentement entre les mains de la police, déférés au parquet ou embastillés à Rebeuss. L’Etat met la pression maximum sur le Pds et ses responsables afin de parer à toute éventualité le jour du prononcé du verdict de Karim Wade le 23 mars 2015. Une terreur que le Macky exerce sur les libéraux par l’intimidation, la pression policière et l’embastillement.

C’est ainsi que Bathie Seras, un lutteur proche de la formation libérale, a été arrêté et présenté au Procureur. La coordinatrice du mouvement Karim Horizon 2017, Aminata Nguirane déférée au parquet, depuis hier, Serigne Assane Mbacké Atekh Falilou, présenté au procureur de Diourbel et placé sous mandat de dépôt.

Le Directeur de Cabinet du maire de la commune de Pikine Nord, Cheikh Aliou Bèye qui sera présenté au Procureur pour destruction de biens appartenant à l’Etat et défaut d’assurance, à la suite d’un banal accident devant les locaux de la police de Guédiawaye où il était parti pour voir sa soeur libérale Aminata Nguirane.

Ce n’est pas tout. la presse écrite de mardi notamment Enquête nous apprend que le maire libéral de la commune de Djeddah Thiaroye Kao, Dr Cheikh Dieng est également dans la tourmente. Il est placé en garde à vue au niveau du commissariat central de Guédiawaye.

Selon des informations, un grand nombre de pneus a été trouvé quelque part au sein de la mairie. Les limiers l’ont convoqué pour en savoir davantage. Mais, l’édile soutient que les pneus en question servent pour le reboisement. Ils sont ramassés un peu partout dans sa commune.

Un autre libéral qui n’a pas échappé, hier, aux mains des limiers, c’est Babacar Mbaye Ngaraf. Le secrétaire général de la Synergie des acteurs pour l’assainissement de la banlieue (Saaba) a passé toute l’après-midi au commissariat central de Dakar.

Il a reçu une convocation orale alors qu’il se trouvait au tribunal pour s’enquérir du sort de sa « soeur » Aminata Nguirane. De 15h à 18heures, Ngaraf a été auditionné sur la marche qu’il compte organiser le 20 mars prochain pour protester contre la sortie de l’Ambassadeur de la France Jean-Félix Paganon.

La liste n’est pas exhaustive car tous les responsables libéraux de la Banlieue ont été convoqués ou sont en passe de l’être par les enquêteurs de Guédiawaye ou de Pikine

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.