LOUGA-INTERDICTION DES SACHETS PLASTIQUES : UNE ÉQUATION POUR LES MÉNAGES

L’entrée en vigueur depuis le 4 janvier de la loi portant interdiction des sachets plastiques de plus de 30 grammes a totalement bouleversé les habitudes et causé des désagréments aux nombreux ménages et commerçants des différents marchés de la ville de Louga.C’est à la limite comme si de nouveaux modèles sont inaugurés sur les lieux et sur les routes qui mènent vers les différents marchés.

Sur place, dans les cantines et sur les étals, beaucoup de ménages ont été surpris, après avoir reçu leurs pesées d’oignons, de pommes de terres et autres denrées, de se voir signifier par le commerçant ou la commerçante de se trouver les moyens de le récupérer. « On n’a plus de sachet, c’est maintenant interdit », clame t’on presque partout.

Des réponses livrées aux ménages surpris par l’effet immédiat de la mesure sur les marchés. Finalement, à chacun sa méthode ou son moyen de pallier à cela. On tend le seau déjà rempli de denrée pour y loger les produits acquis ou simplement étaler les foulards pour ne pas durer sur les lieux ou tout bonnement obligé de faire un autre passage au marché. Même pour se payer de l’huile, plus de sachet. On tend une bouteille emporté avec soi pour s’approvisionner.

Et là, même si ça grogne à bien des endroits où l’on se plaint de n’avoir pas mis en place des systèmes de rechange pour les emballages, certaines femmes semblent s’en réjouir. « Cela va nous permettre de retourner à nos traditionnelles calebasses qui ont toujours été des porte-bonheurs pour nos foyers », s’est défendue une femme relativement âgée, renforcée dans sa position par une autre pour qui : « Depuis que nous avons renoncé aux calebasses pour faire nos provisions, nos maisons vivent la sécheresse et tout est plombé, car, cet ustensile traditionnel porte bonheur au foyer et beaucoup ne le savent pas ».

C’est comme si, à défaut de solution de rechange immédiate, certains versent dans la superstition ou une pratique ancrée dans certaines tradition.

En tout état de cause, l’entrée en vigueur de cette loi portant interdiction de sachet plastique a totalement bouleversé les habitudes et remis à la surface, des croyances anciennes, vrai palliatif pour remédier à cette situation. Pour tout dire, la loi sur l’interdiction des sachet pose une équation sérieuse aux ménages lougatois depuis hier.

Avec LOUGA WEB MEDIAS

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.