Installation du Comité Local de Certification : les engagements du Conseil municipal de Linguère

Maintenant, c’est fait ! Il a été procédé à l’installation du Comité Local de Certification (CLC). A cet effet, le processus est lancé et des ateliers de renforcement de capacités des agents et des membres du CLC vont s’organiser.
Non seulement, les présidents de Conseils consultatifs de quartiers se sont également engagés à jouer leur partition, mais aussi, ils ont répondu favorablement à l’offre faite par le Centre de Gestion Participative (CGP) qui est un espace multifonctionnel de facilitation et d’accompagnement gratuits des citoyens pour accéder aux services de la médiature, de l’OFNAC, de l’ARMP, des Cours et Tribunaux.
Mieux, le CGP, qui assiste et accompagne les citoyens dans les différentes démarches juridiques et administratives, mène campagne contre l’impunité, la corruption, pour la bonne gouvernance locale, la redevabilité.
D’ores et déjà, la Section du Forum Civil de Linguère, en partenariat avec les Conseils consultatifs de quartiers, va dérouler un programme de sensibilisation et d’information d’éducation à la citoyenneté active. Sur ce, le conseil de quartier de Thiély nord va accueillir le CDD pour la levée de couleurs du mois d’octobre prochain. La prochaine étape consistera à établir la situation de référence avant de partager la méthodologie ,le référentiel de Bonne Gouvernance Locale.
La cérémonie de l’installation du Comité Local de Certification a été présidée par le Premier adjoint au maire de Linguère. Pour qui, “la décentralisation vise à rendre les populations, actrices de leur propre développement, car la décentralisation veut dire aussi que l’Etat cède une partie de ses pouvoirs et de ses tâches ou attributions à des structures légales créées à la base”.Pour elle, “si l’Etat reconnait le droit aux collectivités de s’administrer elles-mêmes dans les limites des compétences fixées par la loi, les collectivités doivent être gérées de façon cohérente, efficace et selon les valeurs et principes de bonne gouvernance qui sont entre autres, la transparence, le respect des textes et procédures, le respect des droits et des libertés des individus et des groupes de personnes, une volonté d’intervention commune de l’ensemble des partenaires, une capacité collective de démarrer et de soutenir la dynamique des actions de développement, la participation de tous les citoyens à la gestion des affaires publiques, la valorisation de l’ensemble des ressources disponibles sur le territoire…
Convaincue que les Organisations de la société civile sont des regroupements de personnes en associations qui appuient le gouvernement dans ses actions de développement, la première adjointe de la Commune de Linguère pense que, dans le processus de décentralisation, ces Organisations jouent un rôle important et contribuent à la formation civique et technique, à l’encadrement, au financement des activités de développement, à la réalisation d’activités, à l’information et à la sensibilisation, au contrôle des actions sur le terrain.

Et, selon elle, “le Conseil municipal de Linguère, comprenant cela s’est engagé avec le forum civil sur « une convention de partenariat portant sur la mise en œuvre du programme bonne gouvernance locale et citoyenneté active. Nous réitérons ici, devant l’autorité administrative notre ferme volonté de respecter scrupuleusement nos engagements inscrits dans la présente convention que le Maire a signée au nom du conseil municipal et au-delà au nom de toutes les populations de la Commune.

Actusen.com

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.