Il y a de quoi pouffé de rire en dépit de l’émotion et de l’acte posé. La raison ? Un homme arrêté à Pikine pour profanation de tombes, a surpris plus d’un enquêteur.

En effet, mis le grappin dessus et interrogé, les éléments du Commissariat de Pikine n’ont pu se retenir de rire en entendant les déclarations de D. Seydi.

«C’était pour permettre aux défunts de respirer. Je voulais leur sauver la vie. Dans la tombe, il n’y a pas d’air et ils ne respirent pas», aurait-il déclaré à la police. Sacré D. Seydi !

Mais L’Observateur qui rapporte dans son édition de ce jeudi, l’économie des déclarations de D. Seydi, doute fort de la lucidité du mis en cause. Des doutes subsistant sur son état de santé mentale.

Actusen.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

L’affaire Adama Gaye et le marché au poisson de Pikine débattue dans l’émission Keparu Africa

Avec Africa7 …