Après les fortes pluies qui se sont abattues sur le département de Linguère (232 mm), de nombreux dégâts ont été enregistrés dans les communes de Warkhokh, Dodji, Barkédji et Linguère. Pour venir en aide aux sinistrés dont certains ont déménagé, le maire de Linguère par ailleurs ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, escorté d’une forte délégation, a visité les lieux touchés par les eaux pluviales et le vent.  

Le département de Linguère (les communes de Warkhokh, Dodji, Barkédji et Linguère) est en train de traverser une période difficile. Les fortes pluies qui se sont abattues sur ces communes la semaine dernière y ont causé des dégâts importants. Les eaux n’ont rien laissé sur leur passage : bâtiments effondrés, murs affaissés, cimetières remplis d’eau, vivres gâtés, routes remplies de sable, maisons remplies d’eau et du ciment emporté. Le vendredi, le maire est allé au chevet des victimes en leur offrant des zincs, des vivres et une manne financière importante. 

Aly Ngouille Ndiaye a visité d’abord le pont de Doundodji dans la commune de Warkhokh qui s’est écroulé, empêchant les populations de vaquer à leurs préoccupations quotidiennes   . Avant de se rendre à Khol-Khol puis Barkédji, il a fait escale à Mbousséne puis au cimetière de Thiély Sud pour constater les dégâts. 

 D’après le service météorologique, le département e a enregistré en moins de 10 jours plus de 232mm de pluie. Une situation qu’elle n’a plus connue depuis très longtemps. Mais fort heureusement, aucune perte en vies humaines n’a été enregistrée 

 « Le quartier, Mboussène est envahie par les eaux des fortes pluies ; et les sinistrés sont recasés dans les autres quartiers périphériques » a dit Soukèye Thiam dont sa maison est complètement dans les eaux.  

« Un pan du mur des cimetières de Thièly-Sud situé dans le département de Linguère, s’est effondré et l’eau a envahi plusieurs tombes. C’est suite aux fortes pluies qui ont arrosé ladite localité la semaine dernière et d’énormes dégâts matériels ont été aussi constatés » a laissé entendre un homme trouvé au cimetière. 

Les populations des villages de Khol-Khol et Barkédji, ont reçu 40 paquets de zinc, 1540 kilogrammes de riz, 340 litres d’huile, 100 kg de sucre et une somme de 1.475.000 de nos francs. 

 « Ce don important de vivres va nous soulager des peines énormes auxquelles nous sommes confrontées quotidiennement depuis les inondations », a dit le marabout de Khol-Khol, Seybani Niang. 

Le directeur de l’école primaire Khol-Khol Nianguéne, n’a pas manqué de souligner les dégâts énormes tels que les toits des 4 salles physiques de classes et les 7 tonnes de ciment destiné à la cloture du mur enregistré lors de la tornade du vendredi 14 Juillet 2020.  

« Ces deniers temps , nous avons connu des pluies exceptionnelles , nous avons un excédent de 88%  par rapport à la normale 81-2010 ; il ya quelques jours Linguère a enregistré 232 mm ,  naturellement cela va poser des problèmes et beaucoup d’axes ont connu des difficultés . Nous avons fait le tour pour constater les dégâts enregistrés lors des dernières précipitations » a souligné le ministre qui a parlé de l’appui pour soulager les populations des peines auxquelles elles sont confrontées ces derniers temps . 

Se prononçant sur les populations qui ont habité dans les zones inondables , « nous les encourageons de sortir et nous sommes prêts à leur donner des parcelles et peut-être même les accompagner financièrement  car nous ne pouvons pas chaque année prendre une partie de nos revenus pour  lutter contre les inondations ou refaire les murs des maisons  ». 

« Pour les paratonnerres , Linguère en a eus mais c’est à l’échelle du territoire . Nous avons depuis 2016 commencé un programme de paratonnerres et un budget de neuf milliards pour les prochaines années ; c’est un problème de programmation en fonction des disponibilités budgétaires . En 2020 , nous avons installé 350 paratonnerres et nous devons faire la stratégie de la protection civile selon le chef de l’Etat et toutes les dispositions seront prises pour renforcer et mettre plus de paratonnerres de qualité » dit-il. 

Le système de canalisation coûte cher , ajoute-t-il , et la mairie ne peut pas prendre en charge totalement les frais . C’est des choses qu’il faut programmer progressivement . A Linguère , on avait prévu avec le passage du pré-Ferlo , des aménagements puissent être faits et à Linguère , le conseil municipal a délibéré pour permettre à LONAS d’aménager de l’espace et les solutions internes restent le pompage et faire déménager certains  carrément . 

Il a exhorté les populations à respecter les gestes barrières surtout en cette période de Tabaski pour éviter la propagation de la pandémie de la covid 19 . 

Masse Ndiaye 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguere :La gendarmerie de Yang Yang arrête O.Sow pour avoir cassé le bras de sa femme par jalousie.

Cela s’est passé  à Diane une localité de l’arrondissement de Yang Yang c&rsqu…