Incendie meurtrier aux Parcelles assainies : les 5 frères reposent désormais au cimetière bakhiya de Yoff

Les enfants Dias reposent depuis 13 heures au cimetière musulman de Yoff. C’est un monde fou qui a rendu un dernier hommage aux 5 victimes de l’incendie survenu à l’unité 17 des Parcelles Assainies. Ils ont été inhumés après la prière mortuaire effectuée dans la petite mosquée du cimentière.
Au cimetière musulman de Yoff, vers 13 heures, le cortège de voitures avait du mal à se frayer un chemin, tellement la foule qui attendait depuis des heures était nombreuse. Une voiture de police ouvrait la voie à la longue file de voitures qui transportaient les dépouilles. La douleur et la tristesse doublée d’un sentiment d’impuissance se lisaient sur les visages. Ousseynou Dias, père des victimes, a pu assister à la levée des corps, escorté d’agents de l’administration pénitentiaire en civil. Il est inconsolable. Si d’aucuns ont essayé de retenir leurs larmes, le grand-père paternel des défunts, Seydina Oumar Dias, par contre, n’a pu résister à la vue des corps des jeunes victimes. Des corps enveloppés de linceuls et étalés devant l’assistance à la mosquée du cimetière musulman de Yoff pour les besoins de la prière mortuaire. C’est ainsi que l’imam, Babacar Sall, a pu diriger la prière, sans discours, ni témoignage. L’enterrement des 5 enfants d’Ousseynou Dias, morts depuis mercredi, s’en est suivi. Ils reposent désormais au cimetière musulman de Yoff, laissant derrière eux des parents inconsolables.
Auparavant dès le début de la matinée, parents, amis et proches ont pris d’assaut la morgue de l’Hôpital Aristide Le Dentec. Ils sont venus assister à la cérémonie funéraire afin d’honorer une dernière fois les enfants disparus dans la tragédie.
C’est vers 10 heures que la délégation gouvernementale est arrivée sur les lieux, dirigée par les ministres d’Etat, Mbaye Ndiaye et Mor Ngom. Ils étaient accompagnés du maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy.
Mamadou Salif DIENG

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.