Le mardi 22 février restera à coup sûr gravé dans les mémoires de nombreux Sénégalais. Encore plus dans celles des 50 000 personnes qui ont pris part, hier, à la cérémonie d’inauguration du nouveau stade portant le nom de Me Abdoulaye Wade. Au programme : Shows musicaux, match légendaire et spectacles sons et lumières. Seneweb vous retrace le film de cette journée.

Un événement à ne pas manquer. C’était le mot d’ordre des milliers de personnes présentes aux alentours de ce stade flambant neuf, plusieurs heures avant le début des festivités. On pouvait apercevoir aux abords du stade des rangs de plusieurs kilomètres biens encadrés par les forces de l’ordre et notamment celle de la police. Après plusieurs heures d’attente et de coudes joués, de nombreux « chanceux » ont pu entrer dans l’enceinte du stade. Déjà à 16 h, l’endroit affichait complet. Une présence sans doute motivée par la pléthore de chanteurs sénégalais de renoms qui se sont succédé sur une scène spécialement conçue pour l’occasion avec la représentation -en très grand format- de la coupe d’Afrique. Viviane Chidid, Aida Samb, Alioune Mbaye Nder, Pape Diouf  et de nombreux autres ont donné le ton de cette cérémonie en reprenant leurs titres les plus célèbres pour le plus grand bonheur du public. Mais celui qui a sans doute marqué les esprits dans cette première partie, c’est bien Sidy Diop avec son titre ‘‘Diéré’.

Parmi les spectateurs, il y avait la présence de plusieurs autorités en tête desquelles, le président de la République Macky Sall. Ce dernier, présent à la tribune présidentielle, était en compagnie de ses homologues à savoir : le Président de la Guinée-Bissau, Umaru Sissoco Embalo ; le président de la Gambie, Adama Barrow ; le Président du Libéria, Georges Weah ; le Président du Rwanda Paul Kagamé et celui de la Turquie Recep Tayyip Erdogan. Sans oublier les présidents de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Gianni Infantino et Patrice Motsepe, Président de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Les officiels se sont, à leurs tours, prononcés sur l’objet de la rencontre : l’inauguration du stade. Et tous n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du Chef de l’Etat du Sénégal. «Je remercie le président de la République Macky Sall pour les efforts déployés pour l’essor du football sénégalais. Je remercie également le président Infantino d’avoir soutenu le football africain», a déclaré Patrice Motsepe. Le Président de la FIFA a quant à lui, vu les choses en grand après l’inauguration de ce stade. « Nous sommes ici à Diamniadio pour inaugurer ce magnifique stade. C’est ma première fois, mais ce ne sera pas la dernière. On va organiser les plus beaux tournois du monde ici. Car c’est un stade digne d’une Coupe du monde », souhaite Gianni Infantino.

Diouf, Eto’o, Drogba… Une belle brochette de stars pour un match de légende

Le stade Me Abdoulaye Wade a été spécialement conçu pour abriter des matchs de football et lors de son inauguration, la logique a été respectée et de quelle manière. Une rencontre opposant les légendes sénégalaises aux légendes africaines a été organisée. Ainsi, El Hadj Diouf, Henri Camara, Khalilou Fadiga pour ne citer qu’eux ont rechaussé les crampons pour affronter une belle équipe emmenée par Jay Jay Okocha, Samuel Eto’o et son légendaire numéro 9 floqué sur le dos.

Avec le poids de l’âge, il est clair que le public ne s’attendait pas à voir du beau jeu mais le spectacle a été assuré. N’ayant rien perdu de sa superbe, le nigérian Jay Jay Okocha a illuminé cette rencontre avec ses gestes techniques. Globalement, les légendes africaines avaient dominé ce match mais l’ouverture du score sera sénégalaise. Au terme d’un rush solitaire, Khalilou Fadiga va éliminer son vis-à-vis d’un crochet extérieur gauche puis décocher une frappe à l’extérieur de la surface qui trompe Kossi Agassa. Explosion de joie dans le stade.

La réaction des légendes africaines ne s’est pas faite attendre. Quelques minutes après son entrée en jeu, Emmanuel Adébayor va déborder côté gauche et adresser un centre dans la surface. Pascal Feiduno hérite du cuir et décale Jay Jay Okocha qui conclut. Un but partout, le score n’évoluera plus.

Spectacle sons et lumières pour finir en beauté

Ce match était loin d’être la cerise sur le gâteau. Les prestations d’artistes se sont poursuivies juste après.  Dans un premier temps, Kiné Lam et sa troupe sont venues prester devant des gradins qui commençaient à se dégarnir. Par la suite, les majorettes ont assuré un show d’une bonne dizaine de minutes dans un noir total en parfaite coordination avec les lumières et les sons. Pour faire redescendre la tension montée par le dernier passage, Ismaila Lo a interprété son célèbre titre Tajabone toujours avec son harmonica, sa guitare et sa voix mélodieuse qui n’a pas perdu de sa superbe malgré le temps. Cette prestation a eu le mérite de plonger les personnes présentes dans le stade dans un silence attentif saupoudré de nostalgie.

Dans ce show, on a aussi noté la présence de l’artiste sud-africain, Master KG, celui qui cumule plus 400 millions de vues sur Youtube avec son titre « Jérusalema ». Baaba Maal et Youssou Ndour ont aussi été de la partie pour finir en beauté. En quittant les lieux, ces milliers de spectateurs ont sûrement été émerveillés par le stade brillant aux couleurs du drapeau national.

SENEWEB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

15 ème journée des courses hippiques à l’hippodrome municipal de Dahra, le parrain Aly Saleh Diop satisfait de l’organisation

La 15 ème journée des courses hippiques tenue à l’hippodrome municipal de Dahra Djol…