Impliqué dans le meurtre de deux de deux thiantacounes: Cheikh Béthio arrêté sur ordre du ministre de la justice

Tout est parti d’un violent incident, dimanche soir, vers 20 heures 30 minutes, entre deux groupes de fidèles de Serigne Béthio Thioune, dans son domicile de Médinatoul Salam, localité située à quelques encablures de Mbour. Selon le procureur de Thiès, Ibrahima Ndoye qui faisait face à la presse hier, tout aurait démarré quand un groupe de thiantacounes, en visite, scandant le nom du guide, l’assimilant à Dieu, a été rabroué par la garde-rapprochée du marabout. Jugeant leurs propos blasphématoires, les vigiles du guide auraient essayé de les ramener à la raison mais, il s’en suivra une vive bataille rangée, avec usage d’armes blanches. Deux jeunes talibés, Bara Sow et Babacar Diagne en seront les principales victimes mais, Cheikh Béthio Thioune refusera de parler de morts, ne faisant état que de quelques blessés, trois, précisément. Seulement, averti par une source anonyme, le commandant de la compagnie de gendarmerie de Mbour, le capitaine Emile Manga, qui s’est rendu sur les lieux avec ses éléments, a procédé à l’arrestation de 15 individus. Ce qui leur permettra de savoir ce qui s’était réellement passé, lors de la bagarre sanglante et de procéder à l’exhumation des dépouilles, acheminées à l’hôpital, pour autopsie. Aussi, s’avérera-t-il que l’un des morts avait été atteint mortellement par deux coups de coupe-coupe à la tête, tandis que le second avait succombé par balles d’une arme à feu. Enterrés, d’abord, à la va-vite, dans une fosse commune, ils seront déterrés pour un autre emplacement plus approprié. Le procureur de Thiès, saisi de l’affaire, avait, à son tour, informé la hiérarchie, le ministère de la justice qui a donné des instructions fermes, pour faire la lumière sur ce crime crapuleux. L’enquête de la gendarmerie a abouti, ainsi, à l’arrestation du guide des thiantacounes qui aurait usé de son véhicule Hamer et de deux 4X4, lors de l'inhumation des deux corps, à près d'un kilomètre cinq cent (1,5) km de son domicile, tard dans la soirée. Les traces de sang, retrouvées dans les deux véhicules, sont éloquentes. Serigne Béthio Thioune, accusé de complicité de meurtre, a, hier, vers 18 heures 30 minutes, été cueilli, pour être entendu à Thiès. Un important dispositif de sécurité, formé d’éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP) et du Groupement mobile d’intervention (GMI), a été déployé, pour la circonstance. Les familles des victimes exigent que l’affaire soit tirée au clair et que les fautifs soient punis. Le guide des thiantacounes passe ainsi sa première nuit en prison, en compagnie de quelque dix de ses talibés, tous impliqués dans le meurtre.

SĂ©kou Dianko DIATTA

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.