Regardez les images de la démonstration de force de la Corée du Nord en pleines tensions internationales

Kim Jong-Un a profité de l’occasion pour présenter un nouveau missile intercontinental.

Des unités militaires se sont massées samedi à Pyongyang en vue d’une démonstration de force du régime nord-coréen à l’occasion du 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, le fondateur de la Corée du Nord dont le programme nucléaire est à l’origine de tensions internationales grandissantes.

Des centaines de camions à plateau remplis de soldats étaient se sont alignés peu avant l’aube le long des rives du Taedong, le fleuve qui traverse la capitale nord-coréenne. Un défilé qui a traversé la ville, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de l’article.

Outre la célébration du « Jour du Soleil », le nom officiellement donné au jour de la naissance de Kim Il-Sung, qui était le grand-père de l’actuel numéro un Kim Jong-Un, il s’agit pour ce pays communiste isolé sur la scène internationale d’adresser un message sans équivoque aux Etats-Unis, à la Corée du Sud et au Japon sur sa puissance militaire. En ce sens, le dictateur a profité de l’occasion pour présenter ses nouveaux missiles intercontinentaux à tête nucléaire.

Le nouveau missile intercontinental de la Corée du nord

 

Selon de nombreux observateurs, la Corée du Nord pourrait profiter de cette date-anniversaire pour procéder à un nouveau tir de missile balistique ou même à son sixième essai nucléaire, tous deux interdits par la communauté internationale.

Dans une déclaration diffusée vendredi par KCNA, l’agence de presse officielle de la Corée du Nord, l’armée a, quant à elle, assuré que les bases américaines en Corée du Sud, « tout comme les quartiers généraux du Mal » tels que la présidence sud-coréenne à Séoul, seraient « pulvérisés en quelques minutes » en cas de guerre.

Selon les analystes de « 38 North », un site internet qui fait autorité sur le régime communiste et qui s’appuie sur plusieurs images satellites récentes, le site d’essais nucléaires de Punggye-ri est « amorcé et prêt » à servir.

La Corée du Nord a déjà effectué cinq tests nucléaires, dont deux l’année dernière. Fin mars-début avril, la République populaire démocratique a effectué trois tirs de missiles balistiques qui ont atteint la mer du Japon. Les Etats-Unis ont répondu en envoyant un porte-avions vers la péninsule coréenne, ce qui a poussé l’armée de Pyongyang à durcir le ton en assurant une « réponse sans pitié » à toute provocation.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.