Idrissa Seck: « Si on veut construire le Sénégal (…) il faut que les médiocres disparaissent de la scène politique »

Idrissa Seck poursuit ses visites de proximité dans Dakar et sa banlieue. Le président du Rewmi s’est à nouveau vertement critiqué ceux qu’ils appellent « les médiocres ». Pour lui, si bâtir le Sénégal, suppose au préalable d’écarter les médiocres afin que les meilleures compétences aient les responsabilités.

« Si on veut construire le Sénégal, il faut que ses meilleurs fils et filles en compétence et en vertu occupent les stations de responsabilités. Il faut que les médiocres disparaissent de la scène politique », a dit Idrissa Seck. Des propos repris par le quotidien l’Observateur.

« Mais ils (les médiocres) feront tout pour que les bons s’en écartent la médisance, les insultes, les invectives pour leur faire peur. Mais comme j’ai dit, le jardinier qui veut faire de belles roses, ne doit pas dédaigner e toucher le fumier », a indiqué le président du Conseil départemental de Thiès.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.