Hôpital Maguette Lo de Linguère: Le train de vie du Directeur fortement décrié

Les agents de santé de l’hôpital Maguette Lo de Linguère ont arboré des brassards rouges en signe de réclamation des astreintes de garde, des heures supplémentaires, des recrutements abusifs et un meilleur plateau technique.
Un mouvement d’humeur vient d’assombrir l’atmosphère pourtant réputée détendue et calme de l’hôpital Magatte Lo de Linguère, récemment érigé en Établissement Public de Santé (EPS). En effet, les travailleurs protestent contre la modicité des primes de risque. Ils menacent même de faire un sit-in la semaine prochaine, si une suite n’est pas donnée à leur réclamation.

Selon le secrétaire général Sutras hôpital Maguette Lo, Amadou Niang, « au moment où il refuse de payer les primes de risque et les heures supplémentaires, il est en train de faire des recrutements abusifs et partisans ». Et d’ajouter : « certains agents ont été redéployés arbitrairement parce que tout simplement ils ne lui sont pas favorables ».

Lui emboîtant le pas, le responsable de la radiologie, Cheikh Ibra Fall Gueye, d’ajouter : « l’hôpital est en train de chuter, le plateau technique ne répond plus aux attentes des populations. Le médecin-chef de la médecine a rendu aujourd’hui son tablier pour se rendre à Dahra ». « Aujourd’hui, on a l’impression que le directeur de l’hôpital veut sucer l’argent. Il a des avantages inimaginables, car il perçoit plus 500. 000 de nos francs, sans compter les ordres de mission qu’il encaisse mensuellement à hauteur d’un million. L’établissement public peine à supporter ses déplacements avec lesquels le carburant de l’établissement public, le véhicule et les fonds sont utilisés », dit-il.

À monsieur Gueye de fustiger le fait que les patients payent deux tickets pour se faire soigner. Avant de souligner que le directeur est incompétent pour diriger cette structure.

Les travailleurs menacent de durcir le ton si le directeur ne réagit pas dans les plus brefs délais.
Abdou Sarr, le Directeur de l’hôpital Maguette Lo, a balayé d’un revers de la main toutes les accusations faites sur sa personne.

« Lors de notre dernière rencontre, nous avons abordé le problème relatif aux astreintes. Ce problème est apparu au mois d’août 2015. L’enveloppe globale que nous avons trouvée sur place, si nous défalquons les avantages et les indemnités diverses, il ne restait que 5 millions de nos francs. Ce que nous avons payé au courant de ce premier semestre exclusivement fait plus de quatre millions. Or, nous avons trouvé un budget calqué sur des ressources produites, (non seulement) ce qui était prévu comme ressources n’a pas été atteint. Les ressources de financement de la collectivité locale ne sont pas entrées et les services globalement ont une baisse d’activité, faute de chirurgien », a souligné le directeur selon qui la santé financière de l’hôpital n’était pas des meilleures.
Selon Abdou Sarr toujours, la responsable de la mutuelle a été sanctionnée, après un abandon de poste de plus de 9 jours et les déplacements pour des raisons de boulot sont autorisés par les chefs hiérarchiques.

Seneweb

Auteur: seneweb News – Seneweb.com

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.