Les lycéens de Linguère sont très remontes contre leur proviseur et leur administration. Ils sont passés à la vitesse supérieure en boycottant les cours aujourd’hui. Ce que ne voulaient pas entendre les forces de l’ordre, avisées par le proviseur.

Le lycée Alboury Ndiaye de Linguère, traverse une période sombre ces temps –ci. Depuis quatre mois, les classes ont vaqué. Pour se faire entendre, les apprenants ont décidé de paralyser  tout le système éducatif en décrétant une année blanche. Ce matin, ils se sont donnés rendez-vous au lycée pour se prononcer sur la situation chaotique .Arrivés, ils ont trouvés des limiers, armés jusqu’aux dents, qui voulaient les empêcher d’y accéder .Ce que ne pouvaient pas digérer les élèves. Déboussolés, ils ont fait le tour de la ville, en délogeant toutes les écoles primaires de Linguère et le second CEM. Pour exprimer leur amertume, ils ont même saccagé le pare-brise de la voiture de la brigade de la gendarmerie. Voulant calmer la foule, les hommes du commandant de la brigade de Linguère, en l’occurrence Abdoulaye Ndiaye ont arrêté  puis relâché quatre élèves après de vives négociations. C’est l’heure de l’assemblée générale au terrain de basket du lycée où les élèves ont pris la ferme décision de corriger demain les défaillants.

Massamba Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguère : Elles découvrent leur mari mort, pendu à un arbre

Les habitants du village de Bélél Héndé situé à 15 km de la commune de Labgar (département…