«Le capital semencier est menacé, la filière arachide hypothéquée», alerte le président des Forces paysannes, Aliou Dia.

L’ancien parlementaire Aliou Dia, leader de Forces paysannes, dénonce la vente de la production arachidière aux Chinois. En effet, l’actuel maire de Mbeuleukhé, par ailleurs membre du Haut Conseil des Collectivités territoriales, Aliou Dia, renseigne que le capital semencier est menacé et la filière arachide hypothéquée au vu de la vente des graines d’arachide vers l’extérieur. Et ce dernier d’ajouter que si la situation persiste, il n’y aura pas de semences d’arachide au Sénégal pour le prochain hivernage. Sa déclaration a été faite à l’issue de la cérémonie officielle de la 104e édition du Gamou annuel de Mbeuleukhé, de ce samedi 4 janvier 2020.

A en croire Aliou Dia, les Chinois ont investi les champs, ils achètent (…), ce qui n’était pas dans les accords. Ils ont été autorisés à faire de l’exportation et non de la commercialisation qui est du ressort des opérateurs, a indiqué le président du comité national de suivi de la campagne. Etant donné que les opérateurs ne sont pas financièrement armés, ils ne peuvent pas concurrencer les Chinois qui, avec des sacs d’argent, investissent les champs », renchérit Aliou Dia. Il demande à l’Etat de prendre ses responsabilités pour sauver le capital semencier qui est déjà très affecté.

Aliou Dia qui s’exprimait en marge de la cérémonie officielle de la 104e édition du gamou annuel de Mbeuleukhé, en a profité pour réclamer le bitumage du tronçon Mbeuleukhé-Dahra, long de 40 km, une vieille doléance des populations du département de Linguère.

Venu représenter le Chef de l’Etat Macky Sall à la cérémonie officielle, le Sous-préfet de Yang-Yang, Matar Sarr, accompagné par une forte délégation, déclare être fier de la cité religieuse de Mame Daouda Dia qui fut un homme de Dieu, avant d’ajouter qu’il est à Mbeuleukhé pour apporter un message de salutation et de ziara de son excellence Macky Sall auprès de la famille Dia.

Selon M. Sarr, ce genre de rencontres (Gamou) cultive de bons comportements chez les jeunes d’aujourd’hui dont bon nombre d’eux ont perdu leurs repères. Profitant de l’occasion, Matar Sarr rappelle le programme « commune propre » lancé par le président Macky Sall lors de son adresse à la nation le 31 décembre dernier. D’après le sous-préfet Sarr, d’aucuns doivent s’atteler à rendre leurs communes propres, un message saisi par les maires présents.

Samba Khary Ndiaye           

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguère/ Distribution d’eau : Le village de Thiargny réceptionne une nouvelle motopompe

Les populations de la commune de Thiargny distante de 30 km de Linguère ont réceptionné hi…