J’ai trempé à maintes et maintes reprises mon verbe dans l’encrier des mots pour trouver la sublime phrase pouvant me hisser au rang élevé des paroliers du temps et de l’espace pour pouvoir rendre un hommage mérité au républicain.

Le temps passe, le vide s’étire vers le néant et l’épreuve de votre absence s’endurcit de jour en jour.

Les combattants meurent pendant la guerre tandis que leur épopée survit pour traverser des siècles de gloire pour finir en légende au fil du temps et des époques d’une génération à une autre qui se la passe comme un bâton de relaie, qui peut certes tomber mais ne se perd jamais.

C’est notre devoir, en tant héritier de votre pensée politique et de vision globale du monde, de préserver votre legs pour l’avancement de la démocratie et de l’Etat de Droit.

Djibo Leyti KA a cristallisé, tout au long de son et riche parcours, les valeurs et vertus de la République qu’il n’a cessé d’incarner jusqu’à son dernier souffle. Bravo pour la constance dans le combat pour la pluralité démocratique, le débat libre et le choc des idées, comme pour paraphraser l’auteur du « choc des civilisations », Samuel Huntington.

L’un dans l’autre, il demeure et reste constat que ceux sont les idées mènent le monde. Toute votre vie, vous vous êtes battu pour que triomphent les idées justes et porteuses de progrès pour une Afrique unie et un Sénégal de tous dans la justice, l’équité et le développement des terroirs.

L’histoire ne ment pas, les faits ont la particularité d’être têtus et la dernière bataille que vous avez livrée en est une parfaite illustration.

La Commission nationale du Dialogue était pour vous et vous collaborateurs un instrument des collectivités territoriales pour promouvoir le développement à la base par des mécanismes innovent dont vous seul en aviez l’artifice ingénierie de concevoir et de mettre en œuvre en des délais très courts.

Vos nombreuses ponctuelles réalisations en concert avec l’ensemble des acteurs en est un parfait exemple. On se plairait à citer le cadre législatif et réglementaire de l’intercommunalité, une première de l’histoire de la décentralisation de notre pays en dépit réformes et initiatives allant dans ce sens.

C’est l’arme à la main que vous êtes tombé au champ de bataille pour une République prospère et dont serait fiers ses fils. Tous vos combats ont été pour des causes justes. Bravo soldat de la République !

Djibo Leyti KA, il faut le clamer tout haut et fort de toute notre énergie que cela exige, n’est pas comme les autres, d’avant et d’après lui, parce qu’il a su les donner tout ce  que ces derniers n’avaient pas et que lui avait eu au long d’âpres luttes sans répit. Cet homme-là, pour parler comme J.J. Rousseau, est Djibo Leyti Kâ le républicain jusqu’au bout des ongles. Voilà l’homme politique dans toute sa dimension, d’esprit à la lettre il a su incarne le condensé des valeurs de la République tout en étant resté un socialiste imbu des valeurs et de l’idéal socialiste.

Djibo Leyti KA a su avec discernement à des moments cruciaux de sa trajectoire politique et la vie de notre nation adapter l’idée socialiste aux exigences de son temps et de son environnement politique dans l’unique objectif de servir son pays.

Djibo Leyti KA, dont l’engagement militant est consubstantiel à sa prise de conscience acquise depuis sa tendre jeunesse, disait que : « Notre pays a autant besoin de pain que d’idées constructrices. C’est-à-dire de démocratie qui, pour être pleinement vécue, doit d’abord être une démocratie à l’intérieur des Partis, surtout si ceux-ci sont investis d’un destin étatique, gouvernemental, avant de s’étendre à la société dont ils ont précisément en charge la gestion…».

Telle a été la façon dont l’inspirateur et la cheville ouvrière de l’idée du Mouvement du Renouveau démocratique, avait fini d’entraîner l’adhésion massive de nos compatriotes à notre projet politique.

L’engagement politique des jeunes peut avoir une double signification. D’abord, une influence de l’environnement immédiat du jeune dans lequel il a grandi, avec des parents qui se mouvaient dans l’arène politique y entrainant sans s’en rendre compte leur progéniture. Ensuite le caractère intrinsèque inné d’un certains jeunes, qui ont dans les gênes des aptitudes de meneur, des leaders nés et qui sont appelés à se battre pour la cause de la communauté à laquelle, ils appartiennent.

Il arrive enfin, que les deux cas de figures coïncident pour donner plus de marges de manœuvres au jeune, futur leader, plus de facilités à s’affirmer en tant que leader naturel,  dans un environnement déjà propices à contenir le déploiement de ses idées salvatrices.

Militant du parti socialiste (PS) alors qu’il était très jeune, patron  des jeunesses de cette formation politique l’une des plus anciennes du Sénégal, Djibo Leyti KA a connu une riche ascension politique. Sa carrière politique  et administrative l’a conduit à servir son pays à différentes stations.

Vous avez honoré vos paires, frères et compères de la prestigieuse école nationale d’Administration, corps auquel vous avez appartenu et servi dans toute la rigueur et le respect strict des règles républicaines.

C’est avec enthousiasme et la passion du devoir accompli que vous avez participé au balbutiement de l’Administration sénégalaise, de l’Etat et de la République.

Le pays entier vous doit de vous rendre un hommage digne votre rang.  

Amadou THIAM

amadouhamdythiam@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Inondations : Aly Ngouille Ndiaye est déjà sur le terrain

Ce dimanche 06 septembre 2020, Monsieur le Ministre de l’intérieur, M. Aly Ngouille NDIAYE…