Entretien avec Aly Ka, membre de la convergence des cadres républicains : «… des groupes de personnes veulent instaurer des clanismes au sein de l’Apr…Samba Ndiobéne est le leader incontestable dans le département de Linguère… »

Comment appréciez-vous les résultats obtenus par le courant du Oui à Thiel ?
Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts quand le président de la république a soumettre le projet de révision constitutionnelle et que le conseil constitutionnel ait dit qu’il devait être validé par le peuple. Donc le peule a décidé de donner la voix de dire que nous sommes d’ accord avec le président de la république et ça s’est manifesté dans toute les régions. Aujourd’hui dans le département, je pense qu’il y’a deux choses qui me semblent importantes. La première est que la commune de Dahra risque d’avoir le meilleur score au niveau national et la deuxième, la commune de Linguère où le non a eu le meilleur score. Ce sont les chiffres qui parlent et que dans l’avenir, les gens s’en rendront compte que notre frère Samba Ndiobéne Ka avec qui l’on travaille va devenir le leader incontestable dans le département de Linguère.
Dans la commune de Thiél, le courant du « Oui » a laminé celui du « Non » comment avez-vous réussi ce pari?
Dans la commune de Thiél, en particulier, on a fait un bloc moi-même avec beaucoup de jeunes notamment des étudiants, des enseignants, on s’est mobilisé pendant plus d’une semaine pour faire le tour de la commune. Au départ, notre mot d’ordre était de dire que nous devons avoir une valeur ajoutée dans ce que fait le comité électoral qui est mis en place en collaboration avec le maire, Samba Awa Ka et l’ensemble des tendances politiques.
La deuxième chose est que compte tenu de l’expérience politique qu’il a, nous nous sommes rapprochés de lui pour qu’il nous oriente, nous indique à quels coins les gens sont fâchés ou qui ne sont pas en accord avec le président de la république. Ainsi, on a fait quasiment le tour des villages de la commune et on a également utilisé l’image de Samba Ndiobéne Ka qui est très bien apprécié à Thiel pour les sensibiliser sur les 15 points de la réforme. Cela nous a permis à convaincre beaucoup de gens à voter « Oui ». Dans la commune, ce qu’il y’ à noter est que le « Oui » a largement devancé le « Non » de 1560 voix. Le peu que le « Non » a obtenu c’est dans Thiél commune et c’est une histoire que nous connaissons bien et nous savons aussi comment les défier.
Comment appréciez-vous la vie de l’Apr dans le département ?
Il est important de signaler que Samba Ndiobéne Ka est l’une des premières personnes qui a milité à l’Apr dans le département. Il y’a beaucoup de jeunes cadres qui ont adhéré au parti parce qu’ils croient au président. Aujourd’hui quand on fait l’observation, les problèmes qu’on a souvent c’est parce qu’il y’a des groupes de personnes qui veulent instaurer des clanismes dans le parti. On est en train de mener une mobilisation, une médiatisation pour monter aux gens que le pari c’est le nôtre et que les gens doivent s’ouvrir et prendre en compte à toutes les forces vives pour une massification. Il est fondamental que les gens fassent une analyse des résultats et prennent des mesures pour réélire le président de la république.
Au-delà de ça, lors des élections, vous avez compris qu’il y’a un virage politique qui est en train de s’opérer et ce virage se fait autour de notre frère Samba Ndiobéne Ka que nous félicitons et manifestons notre soutien.
Qu’est ce qui justifie que les populations de Thiél ont voté « Oui » ?
Le PUDC est en train de faire beaucoup de chose dans la commune de Thiél. Tout recemment,un forage a été livré dans 02km de Thiél. Vous convenez avec moi de l’importance du Ranch de Dolly dans cette zone. Nous avons aussi fait un tour au Ranch, nous avons constaté que le mur est en construction ainsi que des forages et la piste pour le désenclavement de Thiél. Pour résumer le bilan satisfaisant du président Macky Sall fait que nous avons remporté avec brio la victoire au soir du 20 Mars. Mais il faut signaler le problème d’électrification
Les législatives c’est dans un an comment comptez-vous y aller ?
On est dans un combat quotidien et constant. Nous allons garder notre position. On est déjà fin prêt et on va se mobiliser avec les jeunes auprès notre frère Samba Ndiobéne Ka. Mais aussi il est fondamental que les gens sachent le rôle fondamental d’un député joue dans sa collectivité locale. On va profiter de cela pour lancer un appel à l’endroit des jeunes du Djoloff à s’impliquer dans la politique et qu’ils sachent que personne ne viendra développer le Djoloff à leur place.
Entretien réalisé par Ndéye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.