En plus de leur trouver des extraits de naissance : Alé Sy Ndiaye a circoncis 675 enfants déshérités

Il a repris le ciseau, au grand bonheur des couches défavorisées. En effet, pour la douzième édition consécutive, Alé Sy Ndiaye, chef de file de l’Union pour la Sauvegarde de l’Enfance en Difficulté, un Mouvement de la Société civile dirigé par Alé Sy Ndiaye, a circoncis son 675èmeenfant déshérité. Loin s’en faut !

Alé Sy Ndiaye, qui, chaque année, fait le tour de la Commune, notamment des écoles coraniques et des familles démunies, soit pour aider à la circoncision des mômes, soit pour leur trouver des extraits de naissance, afin de leur permettre d’aller à l’école, a remis ça.

Pour ce faire, ce 02 Février 2019, le Représentant de l’Antenne régionale de Louga de ‘’Y’en a marre’’ a encore circoncis 50 enfants issus de couches défavorisées. Non seulement en leur assurant, entièrement, les frais de circoncision. Mais aussi, Alé Sy Ndiaye

Selon le Président de ladite structure, Alé Sy Ndiaye assure, durant quinze jours, leur restauration, jusqu’à ce qu’ils guérissent et rejoignent leurs familles respectives.

Mieux, ce n’est pas seulement la circoncision des enfants, qui est la tasse de thé du ‘’Y’en a marriste’’. Pour cause, «depuis 1995, je milite pour la bonne prise en charge des enfants surtout les talibés. C’est pour aider les enfants en difficulté. Sur ce, j’ai fait inscrire au cours d’initiation 247  enfants qui ont l’âge d’aller à l’école’’, rappelle le patron de l’Union pour la Sauvegarde de l’Enfance en Difficulté.

En Octobre 2016, il avait aidé 225 enfants à l’obtention d’actes administratifs”

Chaque année, expliquait, également, Alé Sy Ndiaye, ‘’je fais le tour des «daaras» pour recenser les talibés pour les circoncire. C’est, bien sûr, à la suite d’accords avec leurs maîtres-coraniques et autres tuteurs, que l’USED les a réunis au CPRS pour un meilleur suivi. Je profite des audiences foraines pour leur permettre de bénéficier  d’extraits de naissance. C’est ainsi que cette année (2016), j’ai aidé 225 enfants pour l’obtention d’actes administratifs».

Outre les enfants dont il s’occupe, Alé Sy Ndiaye avait fini de signer, en 2013, un partenariat avec la Maison d’Arrêt et de Correction (Mac) de Linguère. Pour secourir les détenus qui souvent broient du noir dans leurs cellules, il leur avait acheté 10 ventilateurs mis à la disposition de l’Administration pénitentiaire».

C’est dire que Fadel Barro et ses amis ‘’Y’en a marristes’’ n’ont pas eu tort, alors pas du tout de faire d’Alé Sy Ndiaye le Président de la Commission sociale de leur Mouvement.

Ces dernières années, le responsable de l’Antenne “Y’en a marre” de Louga avait pour cibles : la fin des longues détentions, via une plaidoirie auprès des Autorités judiciaires de Linguère, ainsi que la mise en place d’un Empire des enfants. Tout un programme !

Actusen.sn

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.