Aliou Souaré, député à l’Assemblée nationale, annonce Moustapha Cissé Lô à la tête du pays, en cas d’empêchement ou de démission du président de la République, Macky Sall.

« Au regard croisé respectivement entre les articles 28 et 41. C’est ahurissant de noter qu’à l’état des dispositions actuelles de la Constitution, en cas d’empêchement ou de démission du président de la République, c’est Moustapha Cissé Lô, premier vice-président à l’Assemblée nationale qui va suppléer le Président Sall », déclare-t-il.

Sur sa page Facebook, l’expert parlementaire écrit :  » En effet, l’article 41 détermine les conditions de la suppléance présidentielle et désigne le président de l’Assemblée nationale comme le potentiel remplaçant. Mais celui-ci est également suppléé par le vice-président de l’institution parlementaire, en cas de carence. »

Et cette carence est déjà établie pour l’actuel président de l’Assemblée nationale, frappé par la limite d’âge prévue par l’article 28 de la Constitution, dont la fourchette est à 35 ans au moins et à 75 ans au plus, précise le député rufisquois, selon qui, « le dialogue national devrait inscrire au menu des discussions cette question sur la suppléance. Alioune Souaré remplace à l’Hémicycle, Modou Diagne Fada, nommé Directeur général de la Sonacos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Maouloud 2019 : Le Mouqadam El Hadji Daouda DIA parrain de l’édition de cette année

Le COSKAS, organisateur du gamou de Tivaouane a fait le déplacement à Mbeuleukhé ce weeken…