Le Premier ministre Mahammed Dionne a présenté mardi aux députés un vaste programme de production d’énergie électrique devant porter le taux d’électrification rurale de 28% actuellement à 60% en 2017.

Ce programme inclut un volet à financer avec 99 milliards de francs CFA, dont 18 milliards prévus dans le budget 2015 de l’Etat, a-t-il dit en faisant sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale.

La politique énergétique de son gouvernement comprend un volet de production d’énergie solaire au profit des infrastructures sanitaires construites dans les zones rurales, a-t-il ajouté.

L’accent sera mis sur «le mix énergétique», avec l’utilisation du charbon, du gaz naturel, etc.

Mahammed Dionne a parlé d’un financement de 307 milliards de francs CFA à allouer au secteur de l’énergie.

La centrale électrique de Sendou (région de Dakar), d’une capacité de 125 mégawatts, sera livrée «fin 2016″, a-t-il assuré.

Le pays sera doté d’une centrale à charbon de 250 mégawatts, qui sera construite à Mboro (région de Thiès), d’ici à 2017, selon M. Dionne.

Il a évoqué «la structuration financière» de la Société nationale d’électricité (SENELEC).

Concernant par ailleurs l’hydraulique, le programme du gouvernement «se poursuivra dans la rigueur», pour doter le pays de 300 forages avant 2017, a indiqué le Premier ministre. Quatre-vingt un forages faisant partie de cet effectif sont déjà construits, de l’arrivée au pouvoir du régime actuel en 2012 à maintenant, selon lui.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Urgent : CDC, exit Aliou Sall

Alors que ses partisans s’érigent pour empêcher sa démission, Aliou Sall a pris sa décisio…