Education : Linguère rend hommage à des principaux retraités

Pour rendre hommage aux principaux de Dodji, Warkhokh et Linguère commune, la communauté éducative a organisé, un vin d’honneur le samedi 13 janvier 2018 au centre Alé Badara SY, plein à craquer.

« Cette cérémonie dédiée aux collègues, Ousmane Ibra DIOP, Alassane POUMANE et Daouda LECOR, respectivement Ex principaux des collèges de Dodji, Ouarkhokh et Linguère commune. On l’a organisé pour rendre hommage aux enseignants, cette catégorie d’agents de la fonction publique qui ont la lourde tâche d’éduquer les citoyens sénégalais dont notre pays a besoin. Je dis bien pour rendre hommage aux enseignants car nous sommes au regret de constater que malgré le sentiment largement partagé, pour ne pas dire la certitude si on a en croit aux différentes déclarations ; on ne peut développer un pays sans système éducatif performant , je dis malheureusement trente ans ou quarante ans de services loyaux , caractérisés par un engagement et un dévouement sans faille ne donnent même pas droit aux enseignants à être honorer de la plus petite distinction pour services rendus » a laissé entendre Pape Masseck SECK.

Selon lui, les fameuses palmes académiques, on en entend plus parler et pourtant des genres de citations, de décorations sont distribués à la belle à travers les différentes structures de l’Etat. Malgré donc cette dévaluation professionnelle du métier d’enseignant, nous avons le devoir de rendre hommage à ces gens qui vont aujourd’hui joué de leur droit à une pension de retraite après plus de trois décennies au service de l’éducation de notre pays. «  C’est tout le sens qu’il faut donner à cette cérémonie qui interpelle tout le monde. Comment aujourd’hui on peut justifier le silence qui entoure ou qui accompagne le départ à la retraite d’enseignants à qui on ne peut rien reprocher au plan administratif et pédagogique rien absolument rien ? » dit-il.

Selon toujours lui, si vous parcourez le cursus effectivement académique comme professionnel de ces trois enseignants que nous venons de citer , c’est un parcours irréprochable ,c’est des gens qui méritent d’être proposés comme model aujourd’hui à cette jeune génération d’enseignants ; car aujourd’hui le contexte marqué par le corporatisme, la revendication autour de la valorisation de la fonction enseignante ne saurait nous épargner , ne saurait nous pardonner de laisser ces collègues partir à la retraite sans qu’on rappelle à la société son devoir de rendre hommage à ces gens de leur au moins témoigner la reconnaissance pour ce qu’ils ont fait pour leur pays et surtout ici .

Et d’ajouter : «  c’est des gens qui peut être presque vingt ans durant, ne sont pas sortis du département de Linguère, toute l’expérience qu’ils ont accumulée ailleurs, toute l’expertise qu’ils ont acquise ; ils ont accepté de revenir ici de le réinvestir dans le terroir ».

Dady SOW( correspondant permanent de djolofdjolof.net)

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.