Drame de l’immigration : La jeunesse socialiste veut une politique de jeunesse axée sur la redistribution équitable des richesses

Une délégation du mouvement national des jeunesses socialistes conduite par son secrétaire général Bounama Sall Jr, a séjourné pendant 3 jours dans les régions de Kédougou et Tambacounda. Cette rencontre entre dans le cadre de la massification et de l’animation du Parti.
Profitant de l’actualité marquée le naufrage dans la Méditerranée au cours duquel beaucoup de jeunes sénégalais issus de ces contrées ont péri, le patron des jeunesses socialistes décrie la politique sectaire et partiale du ministère de la jeunesse. Après avoir présenté les condoléances du parti socialiste aux familles et aux jeunesses de ces localités, Bounama Sall Jr a fait l’apologie de la justice sociale, en magnifiant surtout son principe de la redistribution équitable des dividendes du progrès. Décriant l’émigration clandestine, le responsable socialiste soutient que : « Ce phénomène de l’émigration renseigne sur l’échec de la politique de jeunesse et le niveau élevé du désespoir dans la frange jeune de notre pays. Il faut que celui qui a en charge le département ministériel de la jeunesse arrête de réduire la jeunesse sénégalaise à celle de son parti ».
« La redistribution du surplus doit profiter à tous les jeunes du Sénégal, sans discrimination aucune », renseigne Bounama Sall Jr.
Revenant sur la question de la candidature du PS à la présidentielle de 2017, le secrétaire général des jeunesses socialistes rappelle que cette prérogative relève des compétences du comité central et des militants du parti. Par ailleurs, il n’a pas manqué de soutenir que leur mission reste de préparer leur parti à toutes les éventualités.
Cette rencontre a aussi vu la participation du député et secrétaire national adjoint à la vie politique Barthélemy Diaz.
Dakaractu

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.