Drame Ă  Labgar: Hawa Moussa Sow, 38 ans, se donne la mort par pendaison

Le réveil a été brutal pour les habitants du village de Badiol, une localité de la commune de Labgar (département de Linguère). En effet, le corps sans vie d’une mère de famille du nom de Hawa Moussa Sow a été retrouvé ce mercredi, vers 6h du matin, pendu à un arbre avec une corde autour du cou.
Le drame s’est produit ce mercredi, vers les coups de 6h du matin, à quelques encablures du village. Selon une source familiale, la défunte qui était âgée de 38 ans, s’est levée au milieu de la nuit pour prendre la direction de la brousse. Elle s’est alors servie d’une corde pour commettre l’irréparable. C’est au réveil que le mari, ainsi que les autres membres de la famille, ont remarqué son absence du domicile conjugal. Les recherches ont vite porté leurs fruits, puisque son corps sera retrouvé pendu à un arbre.

Le mobile du suicide reste pour le moment inconnu. Avisés, les sapeurs-pompiers, accompagnés du Commandant de Brigade de la gendarmerie de Linguère et du personnel soignant du poste de santé de Labgar, se sont rendus sur les lieux du drame. Après constat, le corps sans vie de Hawa Moussa Sow a été acheminé à l’hôpital Magatte Lô de Linguère.

Par la suite, sur instruction du procureur du Tribunal de Grande instance de Louga, la dépouille de la défunte a été remise à sa famille pour l’inhumation à son village de Badiol. La défunte laisse derrière elle, un mari déboussolé et trois enfants. Une enquête est ouverte par la gendarmerie de Linguère pour éclairer la lanterne des populations de Labgar en particulier, et du Djoloff en général, sur les causes réelles de cette mort tragique.

Vox Populi

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.