Djoloff : Vers la résolution des problèmes d’eau dans le ranch de doli

Les responsables du Programme d’urgence pour le développement communautaire (PUDC) en visite de supervision des travaux engagés se sont rendu, mercredi au ranch de Doli qui va être doté d’un nouveau forage d’une capacité de 200 mètres cube et d’une piste le reliant aux localités voisines.

Le Ranch de Doli, une étendue de plus de 85 000 hectares de terre, d’herbes et d’arbres épineux, réservée au bétail, est un oasis pour les éleveurs pendant la saison sèche.

La direction du PUDC est venue superviser les travaux concernant le nouveau forage de 200 m3 et la piste qui quitte la localité de Guerle traverse la commune de Thiél pour rallier Linguère en passant par le ranch.

« Pendant cette saison (sèche), pas moins de 80.000 bêtes sont venues en transhumance dans le ranch et ça a engendré un problème concernant la distribution d’eau parce le forage ne donne que 43 m3 d’eau par heure », a indiqué Adiouma Doucouré, ingénieur des travaux d’élevage dans le cadre d’un projet et résidant du ranch.

« L’insuffisance d’eau pose toujours problème. Un nouveau forage d’une plus grande capacité permettrait de répondre aux besoins d’eau dans le ranch », a ajouté M. Doucouré, la cinquantaine, le visage ridé sous le poids de l’âge.

Tout autour du ranch, des troupeaux de vaches guidés par des bergers, empruntent les sentiers qui s’étendent à perte de vue, broutant l’herbe jaunie par la chaleur et l’absence de la pluie.

D’autres animaux, notamment des ânes errent aussi dans cet espace dont le paysage est composé du gris de paille des cases, de huttes, d’arbres épineux, d’herbe jaunie, etc.

Le chef du village, El hadj Kalilou Sow trouvé au milieu de sa concession faite de plusieurs cases, ne dit pas autre chose soulignant que « l’eau est notre principal problème à Doli ».

« La semaine dernière, le village est resté 9 jours sans eau pour le bétail à cause d’une panne de pompe au niveau du forage », a dit M. Sow, le dynamique vieux qui brandit la Une du Soleil du 27 novembre 2013 le montrant en photo marchant à côté du président de la république Macky Sall,

Kalidou Sow a affirmé que « le forage qui sera implanté à Doli est la réalisation de la promesse du président ».

S’agissant de la piste Guerle-Linguere qui passe à l’interieur du ranch, M. Sow a magnifié la construction de cette infrastructure qui, selon lui, « permettra de faciliter les échanges commerciaux avec Doli qui est entouré de marchés hebdomadaires ».

Le village de Doli recevra également dans le cadre du PUDC, un réseau de collecte et une unité de transformation laitière, avait annoncé le directeur national dudit programme, Cheikh Diop.

« On avait perdu tout espoir sur le ranch, mais avec une centrale laitière, les femmes de Doli pourront exploiter et valoriser le lait et le beurre », a déclaré Kalidou Sow.

« Doli et les localités environnantes produisent une quantité importante de lait animal qui est par la suite souvent déversée ou redonnée aux animaux, faute de moyens d’exploitation », a indiqué Maimouna Sow, l’épouse du chef de village.

Après cette visite de courtoisie, la délégation du PUDC s’est rendue à la commune de Thiél chargée de l’administration du ranch de Doli inauguré en 1963 par le premier Président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor.

Le PUDC est en train de construire dans la commune des ouvrages hydrauliques.

APS
AAN/PON

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.