Djoloff : LĂ©gislatives 2012 – le chargĂ© de communication de la coalition Bok Gis Gis Mansour Sakho ouvre le feu sur ses adversaires de l’APR.

A moins d’une semaine des législatives prochaines, le Chargé de communication de la coalition Bok Gis Gis du département de Linguère en l’occurrence Mansour Sakho sort de sa réserve en tirant sur ses adversaires principaux du milieu (les apéristes).

Selon Me Sakho,  le Djoloff avec son riche parlementaire suite à la consécration de Feu Daouda Sow ex président de l’assemblée nationale sous l’ère de Senghor se doit de sauvegarder cet acquis surtout au cours de cette douzième législature. A l’en croire, jusqu’en 2007, ce flambeau a été tenu avec les récentes victoires de l’honorable député du peuple  le Marabout Aliou Dia en 1998, en 2001 sous les couleurs des rénovateurs. En 2007,il poursuit en disant qu’avec le passage d’Adama Sow au rang du département de Linguère, le Djoloff a vécu une véritable léthargie parlementaire nous a-t-il martelé.En effet, d’après Mansour Sakho, le député Adama sow n’a jamais osé défendre efficacement les intérets du Djoloff. Alors selon toujours M.Sakho, ce député(Adama Sow) qu’on tente de leur imposer à nouveau est « aphone » en emmenant ainsi les éleveurs  et paysans du Djoloff à vivre un désastre sans précédent souligne Mansour Sakho. Ce dernier taxe les autorités de la localité d’être en connivence avec le régime actuel, s’efforcent d’imposer le même homme assorti  d’une femme inexpérimentée sur la liste des apéristes au niveau départemental de Linguère ajoute M.Sakho.Ainsi le chargé de Com de la coalition Bok Gis Gis de la localité de dire que ces autorités se comportent en véritable comploteurs contre l’intérêt de leurs populations. Pour Mansour Sakho, la liste présentée par les apéristes  est sans doute l’investiture la plus nulle dans l’histoire politique parlementaire du Djoloff.
Toujours dans ses propos, Mansour Sakho avance que quiconque s’impliquerait dans cette tentative de complot des apéristes comparaitra devant le  tribunal de l’histoire et rendra compte à la postérité car ces investis n’ont ni le profil, ni le courage pour être les représentants du département à l’hémicycle.
En attendant dira t-il le salut pourra leur venir de la coalition Bok Gis Gis avec comme tête départementale Maniang Diao enseignant de formation avec une riche expérience politique et doté d’une grande expertise en elevage, le secteur d’activité prédominant dans le Djoloff.

Salla Ndiaye, notre correspondant a dahra

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.