Djoloff :Campagne arachidière,le syndicat japando approuve mais exige l’Etat de financer davantage dans les zone à faible rendement

La Campagne arachidière a officiellement démarrée depuis le 01 décembre 2016. Dans le département de Linguère, zone par essence agricole, les opérations de commercialisation des graines d’arachide de l’hivernage 2015-2016 tardent à y voir le jour. Une telle situation installe l’inquiétude et la psychose chez les paysans de la localité. Toutefois, le syndicat japando regroupant les paysans, les pêcheurs et éleveurs du département de Linguère par la voix de leur président, en l’occurrence Mr Ndiaye Boustane, même si la campagne arachidière n’est pas jusqu’ici effective, approuve la fixation du prix du kilogramme d’arachide à 210f soit une hausse de 10f comparée à l’année dernière où le prix était fixé à 200f. Et Mor Ndiaye Boustane de poursuivre en disant que l’Etat doit beaucoup grossir l’enveloppe financière dans les localités où la production est jugée faible pour des raisons de pluviométrie qui s’est écourtée en cette fin d’hivernage causant des dégâts énormes à savoir le mauvais rendement dans plusieurs zones du département de Linguère où la famine pourrait sévir si le gouvernement ne viendra pas au chevet des populations en matière de vivres de soudure.
Interrogeant le service dĂ©partemental du dĂ©veloppement rural de Linguère conduit par Pierre Badiatt pour en savoir plus, ce dernier dira que la campagne de commercialisation a officiellement dĂ©marrĂ© ce 01 dĂ©cembre 2016 non sans dire que jusqu’ici il n’a pas encore reçu la liste des opĂ©rateurs qui doivent acheter le rendement chez les paysans du fait que physiquement les opĂ©rations de commercialisation des graines d’arachide n’ont pas encore dĂ©marrĂ© dans le dĂ©partement de Linguère. Du coup pas un seul point de collectes nous est signalĂ© dans le milieu Ă  l’heure oĂą nous Ă©crivons ces lignes.

En attendant certains producteurs ont bien commencé à vider leurs rendements dans le marché noir à des prix parfois bons ou parfois mauvais ceux là malgré eux.

Tout ce qu’on peut dire ,c’est qu’à peine programmée depuis le 01 de ce mois ci pour ce qui concerne son démarrage,la campagne de commercialisation de l’arachide n’est pas encore effective semant du coup le désarroi des producteurs.
Salla Ndiaye Linguère.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.