DJOLOF : Un Escadron de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie Ă  Linguère – les populations voient leur sĂ©curitĂ© renforcĂ©e.

Désormais Les malfaiteurs qui avaient l’habitude d’opérer des forfaits dans le Djolof peuvent déchanter. Les autorités ont mis sur pied un Escadron de Surveillance et d’Intervention de la gendarmerie(ESI) dans la ville de Linguère. La nouvelle unité qui compte des centaines d’éléments avec un matériel logistique important va à coup sûr assurer la sécurité des personnes et leurs biens.

Malgré les nombreux efforts consentis par les brigades de gendarmerie de Linguère et de Dahra, le département de Linguère est loin d’être stable sur le plan de la sécurité. Le vol du bétail y est récurrent, les coups et blessures volontaires avec arme blanche deviennent de plus en plus importants.  Face à cette situation peu reluisante, les autorités étatiques ont trouvé la pertinence de créer un Escadron de Surveillance et d’Intervention (ESI) dans la commune de Linguère.  Les hommes en bleu ont occupé les locaux du centre polyvalent de Linguère. Ainsi, ce lundi 28 mai 2012, le chef de l’exécutif départemental Guedj Diouf a présidé un CDD (Comité Départemental de Développement) en vue d’échanger et de partager avec les chefs de service départementaux et les élus locaux sur les missions de cet Escadron. Dans son discours préliminaire, il a appelé aux élus locaux et aux associations des usagers des forages d’appuyer les forces de sécurité en carburant pour faciliter le déplacement des éléments dans tout le département qui fait trois fois la région de Thiès. Il a par la suite demandé aux sous préfets de tenir des réunions de sensibilisation avec les populations et de mettre sur pied des comités de suivi. Prenant la parole l’inspecteur Moussa Sankharé chef de service départemental de l’élevage estime qu’avec l’installation de cette unité, les éleveurs vont applaudir des deux mains. Il dira que « le système d’élevage qui se pratique dans le Djoloff met les animaux dans l’espace d’où une insécurité totale. Quand l’escadron est installé c’est l’élevage qui gagne » Mieux les 90 forages et le ranch de Dolly qui est une zone de repli pour les éleveurs constituent des foyers de tension.
Les membres de l’assistance ont tous loué les efforts des deux commandants de Brigade de Linguère et de Dahra, Abdoulaye NDIAYE et Oumar CISSE. Ces derniers se sont engagés résolument à mettre à profit leur expertise et se disent disposés à travailler en parfaite synergie avec l’Escadron afin de réussir les missions assignées.
Les élus locaux ont apprécié à sa juste valeur l’installation de l’Escadron et comptent servir de tampon entre le service et les populations. Ils ont par ailleurs remercié le chef d’Etat major de la gendarmerie, le général Abdoulaye Fall.

Mamadou Mangane,correspondant à Linguère

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.