Djihadisme au Sénégal, le porte parole Cheikh Bass Abdou Khadre Mbacké rassure

Aucun risque de contagion du phénomène jidadiste au sein de la confrérie mouride. L’assurance est du porte-parole du Khalife général des mourides,sécurit. A nos confrères de Rfi, dit-il, «Il n’y a aucun signe avant-coureur de jihadisme qui pourrait exister ici au Sénégal, encore moins à travers les mourides». Toutefois, tient-il à préciser, «Le jour où il aura un risque, un quelconque signe de velléité de jihadiste, à ce moment-là, le responsable en la matière, le khalife des mourides, prendra toutes ses responsabilités». Faisant allusion au contexte international marqué par la libération d’un otage français, il a rappelé et réitéré le sens de la paix dans la doctrine soufie qui fonde la confrérie mouride. «Les mourides n’ont qu’un seul but : celui de vivre par la paix et pour la paix, en excluant toute forme de violence. Aucune religion, aucune philosophie ne peut être un gage pour porter atteinte à l’intégrité corporelle de l’individu ou à avoir un droit de spolier les biens des gens».

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.