Djibo Kâ sur la session avortée: « C’est une atteinte grave aux institutions de l’Etat »

Pour Djibo Kâ député dans la 12ème Législature, la session avortée de l’Assemblée Nationale est une atteinte grave aux institutions de l’Etat.

« Nous avons décidé de quitter la séance pour marquer le coup, pour dire plus que jamais ça. Trop, c’est trop ! Ce n’est pas une rupture. Au contraire, c’est belle reculade. C’est une atteinte grave aux institutions de l’Etat. On s’en va pour protester contre ce retard. On est là depuis 10 heures, il est maintenant 14h30mn », fulmine le patron de l'Urd dans Le Quotidien.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.