Dialogue politique : Aly Ngouille Ndiaye taclé sévèrement par les non-alignés et les indépendants

La tension a monté entre le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye et les partis indépendants lors du dialogue politique initié par le Président de la République, ce mardi 22 novembre 2017. Leur colère a été incitée suite à la demande du ministre de l’Intérieur aux partis politiques de se regrouper par affinité en trois pôles de 15 représentants alors qu’ils réclament un quatrième pôle.

Difficile de les maîtriser alors que le ministre n’a pas encore fini son discours. Les partis indépendants et les non-alignés se sont sentis visés dans leur dignité quand le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye veut  les classer dans le même pôle.

« Nous allons demander aux partis politiques de se regrouper par affinitĂ© c’est-Ă -dire par pĂ´le. Il y aura un pĂ´le d’opposition, un pĂ´le des non-alignĂ©s et un pĂ´le pour les partis au pouvoir et chaque pĂ´le sera composĂ© de 15 reprĂ©sentants « , a indiquĂ© le ministre de l’IntĂ©rieur lors de sa prise de parole.

Pour les non-alignĂ©s et les indĂ©pendants, ceci relève d’un manque de considĂ©ration Ă  leur endroit. A cet effet, ils rĂ©clament 4 pĂ´les, c’est Ă  dire la mouvance prĂ©sidentielle, l’opposition, les non-alignĂ©s et les indĂ©pendants. Une requĂŞte d’Aly Ngouille Ndiaye qui a fait entrer quelques partisans dans une colère noire. Ces derniers exigent la mise en place d’un pĂ´le pour les indĂ©pendants. Ce qui a fait beaucoup de bruit lors du dialogue tenu ce mardi entre le ministre de l’IntĂ©rieur et les partis politiques en vue de l’élection prĂ©sidentielle 2019.

Très calme, le ministre campe sur sa position. « Vous ne pouvez pas me perturber », annonce le ministre qui fixe les prochaines discussions le vendredi 26 novembre.

L’absence de l’opposition la plus représentative a été notée et selon le ministre, » le fait qu’elle ne participe pas à ce dialogue veut pas dire que nous leur fermons nos portes« .

A l’occasion de cette rencontre, trois questions ont Ă©tĂ© soulevĂ©es par les 69 intervenants qui ont eu Ă  prendre la parole devant le ministre Aly Ngouille Ndiaye, Ă  savoir les questions de la distribution des cartes d’identitĂ©, de l’audit du fichier Ă©lectoral et d’un ministre de l’IntĂ©rieur indĂ©pendant.

Toutes les questions ont trouvé réponse sauf celle qui évoque un ministre de l’Intérieur neutre et indépendant. Le ministre Aly Ngouille Ndiaye a fait savoir que pour cette préoccupation, il a pris note. « C’est le Président Macky Sall qui m’a nommé à ce poste et je lui rendrai compte », a renseigné le premier policier. Selon toujours lui, « qu’on nous juge par nos actes et c’est le plus important ».

Cheikh Makhfou Diop leral.net

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.