Pour son premier comité directeur depuis sa chute de mars 2012, l’ex Président a encore menacé le pouvoir d’agir si la détention de son fils se poursuivait, annoncé son engagement dans la campagne des locales, et renvoyé toute succession à la tête du Pds aux calendes grecques.

 La réunion du Comité directeur de son parti tenue hier à la permanence Oumar Lamine Badji, a été une occasion pour l'ex-président de la République Abdoulaye Wade d'interpeller (encore) le président Macky Sall sur le cas de son fils, emprisonné depuis plus d'un an. Selon des sources dignes de foi, le leader du Pds a prestement invité les autorités d'Etat à juger Karim Wade le plus vite possible ou à le libérer, une exigence valant aussi pour les autres membres du Pds emprisonnés. «Cela fait deux ans qu'ils sont arrêtés et jusqu'ici ils ne sont pas capables de trouver une quelconque preuve contre eux'', a rapporté Me Amadou Sall, porte-parole du jour.

Alors que le bruit courait autour d'un passage de témoin à la tête du Pds, EnQuête a appris que Me Wade a écarté toute succession immédiate qui lui enlèverait la direction de son parti, eu égard au contexte politique actuel.

«Aliou Sall ciblé»

Parlant d'élection, l'ancien chef de l'État a décidé de faire une tournée nationale pour appuyer tous les candidats et alliés du Pds afin que le pouvoir sorte perdant de la journée électorale du 29 juin. Me Wade a ainsi promis des moyens, logistiques et financiers, conséquents à ses candidats. Dans cette dynamique, il a ciblé la commune de Golf-Sud à Guédiawaye comme une de ses priorités. C'est là que Aliou Sall, frère cadet du Président Macky Sall, conduit une liste majoritaire avec l'appui de franges de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Un mot d'ordre est sorti du comité directeur : «Tout sauf Apr».

''Discours le 29 juin''

Au rayon des annonces, Me Wade envisage de prononcer un discours solennel au soir du 29 juin 2014. Selon nos informations, ce serait autant pour apprécier les résultats des locales que pour rappeler à Macky Sall «la nécessité» qu'il a de «décortiquer» le message du 25 avril 2014, jour de son arrivée à Dakar.
Le Comité directeur d'hier avait un caractère particulier. C'était le premier auquel assistait Me Wade depuis sa défaite de mars 2012. Il y a avait la plupart des leaders du parti. Étaient absents, entre autres, Aïda Mbodj, retenue à l'Assemblée nationale pour une rencontre de la Conférence des présidents, Modou Diagne Fada, en mission en Guinée Bissau, Awa Diop…

Concernant les affrontements à l'université ce mercredi, Me Sall a indiqué que si le Pds a une quelconque responsabilité dans la situation universitaire, «c’est d’avoir mis les étudiants dans les conditions optimales pour pouvoir poursuivre des études supérieures de bonne qualité.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Meurtre de Bineta Camara : « Il n’y a jamais eu de viol, la fille s’est battue et a gardé sa virginité jusqu’à sa mort. Elle a été digne jusqu’au bout » (Famille)

Du nouveau dans l’affaire du meurtre de Bineta Camara. En effet face à la presse à 1…