Des députés demandent l’élargissement des projets de logements aux régions

Des députés ont demandé, lundi, au ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre vie, Diène Farba Sarr d’élargir les projets de logements aux régions de l’intérieur du pays et de ne pas tout concentrer à Dakar, Saint-Louis et Thiès au détriment des régions comme Matam, Diourbel et Ziguinchor.

‘’La construction de 700 logements. C’est la répartition qui pose problème et nous ne pouvons pas comprendre qu’en tant que député du Sénégal que tout ce qui se fait est circonscrit dans une zone du pays’’, a déploré le député Alpha Baldé.

‘’Comment peut-on comprendre 200 logements à Thiès, Saint-Louis, 100 à Kaolack, 100 à Fatick, 100 à Joal et zéro à Louga, Diourbel, Matam, Ziguinchor, Tambacounda, Kolda, Sédhiou ?’’, s’est interrogé M. Baldé.

Pour lui, ‘’ce sont toujours les mêmes régions qui sont lésées’’. ‘’On ne peut pas comprendre ça. 700 logements divisés par 14 cela fait 50 logements par région puis vous améliorez. Au moins les Sénégalais vont sentir qu’ils sont en train de bénéficier des efforts que le chef de l’Etat est en train de faire’’, a-t-il martelé.

Abondant dans le même sens, le député Abdou Mbow a invité le ministre Diène Farba Sarr à ‘’étendre ses actions dans les autres régions du pays pour offrir un meilleur cadre de vie aux populations’’.

‘’Ce que vous faites à Dakar, c’est très bien mais Monsieur le ministre, nous attendons de vous que vous l’élargissiez à l’intérieur du pays parce que nous ne sommes pas des Dakarois et nous avons besoin aussi d’un cadre de vie meilleur que ce que l’on a’’, a-t-il fait valoir.

Sur ce point, Diène Farba Sarr a rassuré les députés qui ont déploré la concentration des projets de logements à Dakar.

Selon lui, ‘’il s’agit des zones inondées qui ont été financées par la BID. On a ciblé des zones inondées pour qu’on puisse faire des logements mais ce n’est pas la politique de l’Etat, ce n’est pas le budget de l’Etat’’.

‘’Le Budget de l’Etat est équilibré et concerne tout le pays mais ce n’est pas concentré à Dakar. Il est prévu dans le contrat d’objectifs et de moyens entre l’Etat et la SNHLM, la construction de logements et l’aménagement de parcelles viabilisées dans chaque département du pays en tenant compte naturellement des réalités socio-économique mais aussi du potentiel commercial’’, a-t-il dit;

‘’Je me vois mal régler les problèmes de Kaolack, Thiès ou Dakar en laissant les autres régions. C’est inacceptable’’, a soutenu M. Sarr.

‘’Pour ce qui concerne les logements sociaux, ils sont réalisés par les promoteurs publics. L’Etat améliore l’environnement de la promotion. L’Etat est en train de réviser le Code de l’Urbanisme de la construction’’, a-t-il encore dit.

Il a ajouté: »Nous sommes en train de proposer une loi d’orientation pour la promotion de l’habitat social, développer de nouveaux pôles, prendre des mesures fiscales dans le domaine de l’habitat social, mettre un fond de garantie, renforcer la formation professionnelle»
APS

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.