DES CHAUSSURES ET DES CHAUSSETTES…

Nous avons tellement été surpris, scandalisés de voir des publications d’une certaine frange d’internautes du pays en ce qui concernerait un certain port ou non de chaussures du Président de la République dans l’enceinte de la Sainte Mosquée de Touba.

Notre indignation a été plus que grande de voir des citoyens de surcroit des croyants s’attarder pour autant de temps sur des subjectivités, à la limite des balivernes, de la calomnie et de la pure démagogie au moment où nous devons bâtir l’émergence de notre pays. Les mots manqueraient pour notre vocabulaire limité pour qualifier de telles déclarations.

Que parmi tous ceux qui se sont rués aux brancards pour tirer sur le Président de la République, qu’un seul d’eux nous dise en toute franchise, la main sur le cœur,  qu’il serait plus musulman que ce dernier. De quel Droit s’arrogerait-on pour juger la foi de nos compatriotes ?

Pour une des rares fois, j’ai été en phase avec le Président Moustapha Cissé LO, dans une de ses déclarations à l’occasion du grand Magal, lorsqu’il déclarait ; je le cité : « Macky m’a dit qu’il est mouride, je le considère comme tel et je sais qu’il est un bon musulman. Pour preuve, il est en train de construire des mosquées et des résidences pour les foyers religieux du pays un peu partout…».

Ce qui est déplorable dans ce pays, c’est le fait pour certains pseudo politiciens et des sites d’informations bidons sur toute leur ligne éditoriale, d’avoir pour unique mission de s’acharner sur d’honnêtes  citoyens qui ont connu le pêché de n’avoir pas partagé leur point de vue sur tel ou tel sujet d’importance souvent minime pour la bonne marche de notre cher pays. Pourtant le paradoxe est là, palpable, les présumés à l’autel des jugements, sont dans la plupart des cas plus valeureux que ceux du juré à tout point de vue.

Cela est d’autant plus grave qu’aujourd’hui après la visite du Président auprès du Khalife général des Mourides, le vénéré Serigne Mountakha Bassirou MBACKE, la richesse des échanges des deux hommes avec l’implication du très respectable Serigne Bassirou Abdou Khadr MBACKE, les immenses chantiers étrennés par la sainte Ville et la réception de l’Autoroute Ila Touba, l’importante enveloppe consentie par le gouvernement pour l’assainissement de la ville, les nombreux forages construites, l’inauguration de la nouvelle Brigade de gendarmerie etc., on veut tout bonnement nous faire retenir que le Président aurait ou non portait des chaussures dans tel ou tel lieu. Que du gâchis, rien que des commérages !

Nous avons cherché sous plusieurs angles et prismes pour prétendre comprendre ce qui motive ceux qui véhiculent de telles informations dénudées de tout fondement respectueux à l’égard des autorités religieuses de la Ville Sainte. Au bout du compte, nous nous sommes résolus à dire que ces derniers manquent vraiment de « talibé ». Pourtant le comité d’organisation du Grand Magal avait sorti une « fatwa » pour interdire toute prise de photos dans les environs immédiats de la Sainte Mosquée et des Mausolées. Une question s’impose dès lors, qui a pris cette éventuelle photo du Président de la République ?

A se demander si ceux qui sont incapables de respecter les recommandations des tenants de la ville Sainte ont-ils des leçons de morale religieuse à donner à qui que ce soit ?

Il y’a de quoi s’éternuer à propos du comportement de certains de nos concitoyens sur les réseaux sociaux et certains autres sites en lignes. Il y a des gens tapis dans l’ombre qui cherchent désespérément à bruler le pays en manipulant la fibre la plus sensible, la religion et les tarikhas. Ce socle sur lequel a bâti cette nation qui nous est si chère, ne devrait pas être laissé à la merci des pyromanes de la vingt-cinquième heure.

Notre pays, le Sénégal a été fondé autour des grandes valeurs, d’union entre toutes les religions, les tarikhas, les ethnies et même les patronymiques. Tout ceci pour dire combien ce pays est un oasis de paix sociale et de tranquillité spirituelle.

Nous aurions aimé qu’on l’on nous parle du noble geste hautement significatif des talibés tidianes du « Dahira Sopé Al amine » sur l’axe Saint Louis-Touba à l’endroit des pèlerins. Voilà ce qui renforce et fortifie notre cohésion sociale, gage d’une stabilité durable et d’une concorde nationale.

Tous les foyers religieux du pays ont été à Touba aux côtés du Vénéré Khalife des Mourides pour montrer leur solidarité et montrer si besoins il en est l’unité des musulmans du pays et du monde entier. La diaspora également était au Magal, la présence des toutes les nationalités et toutes les races du monde, pourquoi ne pas nous parler de ces importants phénomènes du Magal en particulier et du Mouridisme en général, au lieu de nous parler de chaussures et chaussettes.

L’Autoroute Ila Touba, comment elle a soulagé les pèlerins avec un gain de temps considérable avec par la grâce de Dieu moins d’accidents de la route.

Nos chers amis, parlez-nous de l’impact du Grand Magal sur l’économie nationale et même internationale.

Dites-nous s’ils vous plaisent quel a été le message des hommes de Dieu de la Sainte Ville de Touba à l’occasion de la célébration du Grand Magal.

Souhaitez-nous s’ils vous plaisent bon retour à nos différentes destinations après un Bon Magal !

Pour le retour, nous n’aurons point besoins de chaussures encore moins de chaussettes, parce que nous allons emprunter l’Autoroute Ila Touba.

Merci d’avoir célébré avec NOUS la victoire de Cheikh Ahmadou Bamba sur les oppresseurs de l’Islam !

Monsieur Amadou THIAM

Juriste spécialisé en Contentieux des Affaires

amadouhamadythiam@hotmail.fr

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.