LE DEPARTEMENT DE LINGUERE UN DEPARTEMENT SINISTRE(Bamba SAMB Coordonnateur BOK GUISS-GUISS)

Nous-nous sommes fortement Ă©tonnĂ©s d’entendre l’honorable Aliou Dia de force paysan, dans une prestation mĂ©diatique, Ă©numĂ©rer six dĂ©partement du pays comme Ă©tant les seuls sinistrĂ©s au sorti de l’hivernage 2016, le constat est plus qu’évident. Aucune commune du dĂ©partement de LinguĂšre n’a connu de rĂ©colte satisfaisante aprĂšs cet hivernage 2016 et plus de la moitiĂ© des populations d’éleveur s’est dĂ©jĂ  lancĂ© sur la route de la transhumance vers le Saloum, faute de pĂąturages. Nous-nous demandons dĂšs lors quels sont les critĂšres d’apprĂ©ciation de Monsieur Aliou Dia et de ce ministĂšre de l’agriculture plus porter vers l’abstraction des chiffres que sur les rĂ©alitĂ©s. A moins qu’ayant toujours Ă©tĂ© le parent pauvre de l’agriculture sĂ©nĂ©galaise, le dĂ©partement de LinguĂšre n’ait Ă©tait oubliĂ© dans l’évaluation.

Le dĂ©partement de LinguĂšre n’a pas connu de rĂ©coltes cette annĂ©e, et ses populations ont un impĂ©rieux besoin de vivres de soudure pour subsister. Elles ont aussi besoin de semences certifiĂ©es adaptĂ©es au cycles pluviomĂ©trique court que vit habituellement la zone Silvio-pastorale et comme tous les Ă©leveurs ne peuvent pas transhumer, il est impĂ©ratif de mettre Ă  la disposition de ceux-lĂ  qui restent sur place l’aliment de bĂ©tail Ă  un coup accessible.

Le dĂ©partement de LinguĂšre est d’autant plus sinistrĂ© qu’un incendie vient de transformer des milliers d’hectares de pĂąturages du ranch de Dolly en fumĂ©e.

Concernant cet Ă©vĂšnement catastrophique, nous avons constatĂ© une coupable nĂ©gligence des services de l’Etat et du rĂ©gime. Si en effet celui-ci veut bien faire de Dolly un argument Ă©lectoraliste, il ne fait rien pour en assurer la protection. L’ancien rĂ©gime avait mis Ă  la disposition des services des eaux et forĂȘts de LinguĂšre 4 camions citernes Renault et 4 unimog citerne ajoutĂ©s aux deux unimog mĂ©-existants, soit 10 vĂ©hicules d’intervention sur les feux de brousse. Tous ces vĂ©hicules sont tombĂ©s en panne les uns aprĂšs les autres et au moment de l’incendie de Dolly, les deux vĂ©hicules rĂ©cemment affectĂ©s au service ne disposaient d’aucune goutte de carburant. Quant au gradeur destinĂ© Ă  dĂ©gager des pare-feu dans et autour du ranch, il est en panne et parquĂ© Ă  Dahra depuis des mois. La hantise des Ă©leveurs et la survenue nullement improbable d’un nouvel incendie qui importerait ce qui reste de pĂąturages. La dĂ©sinvolture des pouvoirs publiques n’exclue en rien une telle Ă©ventualitĂ© pour notre part, nous estimons que si les rĂ©alitĂ©s du dĂ©partement sont si mal connues et gĂ©rĂ©es par nos autoritĂ©s, c’est parce que nos dĂ©putĂ©s actuels n’assurent guĂšre le rĂŽle de reprĂ©sentation des populations. Il y’a cinq ans, pour se faire Ă©lire, ils ont sillonnĂ© le dĂ©partement dans ses moindres recoins promettant monts et merveilles. Elus, ils ont littĂ©ralement disparu du quotidien des populations.

Les populations ne savent ni oĂč, ni comment les joindre pour leur transmettre leur dolĂ©ance. Pour la premiĂšre fois depuis l’indĂ©pendance, certaines populations du dĂ©partement ignorent jusqu’au nom des dĂ©putĂ©s qui leur reprĂ©sentent Ă  l’hĂ©micycle

Bamba SAMB Coordonnateur BOK GUISS-GUISS DĂ©partement LinguĂšre

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.