UNE DÉMOCRATIE MALADE(Par Idrissa SAMB)

Conformément aux dispositions de la constitution,le Sénégal est un pays démocratique.

Certes notre pays est un pays dĂ©mocratique depuis des dĂ©cennies par rapport aux autres pays d’Afrique  mais cette dĂ©mocratie est « MALADE ».

Comment dans un pays dĂ©mocratique le PrĂ©sident peut dire Ă  qui veut l’entendre avoir mis le coude sur les dossiers de citoyens detourneurs de deniers publics  sans ĂŞtre lui mĂŞme inquiĂ©tĂ© pour haute trahison?

  Comment dans un pays dĂ©mocratique le PrĂ©sident de la RĂ©publique qui incarne le pouvoir exĂ©cutif choisit pour le compte d’un groupe ou coalition des dĂ©putĂ©s qui eux aussi constitueraient le pouvoir lĂ©gislatif ?

Comment dans un pays dĂ©mocratique le PrĂ©sident de la RĂ©publique qui incarne le pouvoir exĂ©cutif peut emprisonner ou libĂ©rer un citoyen au grĂ© de ses humeurs ou de son appartenance politique, par l’intermĂ©diaire de son procureur de la RĂ©publique?

           Notre démocratie est « MALADE »!

Oui! C’est parce que notre dĂ©mocratie souffre que notre pays qui est classĂ© parmi les 25_ pays les plus pauvres qu’il peut se permettre de laisser plus d’une quarantaine de partis politiques ou coalitions de partis politiques, aller Ă  des Ă©lections lĂ©gislatives qui risquent d’ĂŞtre la plus coĂ»teuse de notre histoire.

      La démocratie a certes un prix mais ,ce dernier est exorbitant. Il est temps de revoir notre système démocratique qui tourne autour du « DIAAY DOLLE » par son chef de MAA TAY » par son citoyen.

   Je prĂ©fère une dictature oĂą nos maigres ressources seraient utilisĂ©es de façon rationnelle ,l’accès aux emplois Ă©quitable etc….

Je prĂ©fère une dictature qui saura prendre en considĂ©ration les urgences de son peuple comme l’acquisition de machines de radiothĂ©rapie pour les malades de cancer qui sont tous condamnĂ©s Ă  cause d’un manque de considĂ©ration des ses Ă©lites.

     Notre dĂ©mocratie est « MALADE » Ă  cause de ses Ă©lites technocratiques qui ne travaillent pas assez ,de ses Ă©lites politiques qui n’ont que la politique comme boulot,de ses chefs religieux oisifs et riches  de sa jeunesse qui aime passer par les raccourcis pour rĂ©ussir.

Idrissa Samb

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.