Un policier et un ASP, armés d’un ordre de mission, auraient été affectés à Dahra-Djolof par la direction de l’autonomisation des fichiers pour mission d’enrôlement des cartes nationales d’identité CEDEAO. Les faits se sont déroulés le 6 août 2021, à l’insu du préfet Latyr Ndiaye de Linguère, informé deux jours après. Ce qui défraie la chronique dans tout le Djolof. Selon nos sources dignes de foi, c’est sur la demande d’un haut responsable et actuel ministre du camp de Macky Sall, basé à Dahra-Djolof qui aurait manigancé cette pratique frauduleuse, le fort de la coalition BBY. Installée dans un premier temps dans une maison pour octroyer des CNI nuitamment seulement aux militants de l’APR dans le seul souci de préparer les élections municipales difficiles qui pointent à l’horizon, cette commission démantelée, a été réaffectée à la mairie de Dahra pour faire taire les mauvaises langues. Suffisant pour croire qu’il n’y aura pas des élections transparentes avec des dirigeants frauduleux qui ne pensent qu’à leur propre succession.

djolofdjolof.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Des fournitures scolaires d’une valeur de 13.000.000 de francs remises aux écoles élémentaires et cases des tout-petits de Linguère

Des fournitures scolaires d’une valeur de treize millions de nos francs ont été distribuée…