Demande de liberté provisoire : Karim Wade et Pape Mamadou Pouye fixés sur leur sort, aujourd’hui

Dans quelques heures, les prévenus Karim Wade et Pape Mamadou Pouye, poursuivis respectivement pour les délits d’enrichissement illicite et complicité d’enrichissement illicite, connaitront leur sort.
Ainsi, ils sauront si Henry Grégoire Diop leur accordera la liberté provisoire ou s’il va s’y opposer. La réponse sera connue, aujourd’hui, à la reprise du procès renvoyé à cette date à cause du décès de Me Mame Abdou Mbodji, avocat de Karim Wade.
En effet lors de la reprise du procès, le 22 décembre, après un renvoi de plus de quarante jours pour permettre au remplaçant d’Alioune Ndao de s’imprégner du dossier, les avocats de Karim Wade avaient introduit une requête de mise en liberté provisoire de leur client. Etayant leur propos, ces derniers avaient dénoncé la durée de l’instruction qui, à leurs yeux, ne devait pas excéder plus de six mois.
Or, soulignent Me Madické Niang & Cie pour le fustiger, l’instruction de Karim

Wade a duré plus d’un an. «On a trouvé un subterfuge pour la porter à douze mois. En- suite, on a dépassé ce qui est prévu pour en arriver à dix-huit mois», avait martelé Me Madické Niang non sans déclarer que rien ne retient désormais Karim Wade en prison. Embouchant la même trompette, Me Seydou Diagne avait également dénoncé le fait que toutes les autres personnes, inculpées dans cette affaire, aient été libérées sauf leur client. «Au Sénégal, il n’y a aucun homme politique d’une telle envergure qui fait autant d’années en prisons. Même son père, Abdoulaye Wade n’a pas passé autant d’années en prison», avait-il soutenu avant de faire savoir que Karim Wade a été placé sous mandat de dépôt avec neuf autres personnes qui ont tous bénéficié d’une li- berté provisoire.
En ce qui concerne les avocats de Pape Mamadou Pouye, ils avaient plaidé la clémence pour sortir leur client de prison. Me Pape Laïty Ndiaye ne s’était même pas retenu à comptabiliser le nombre de jour que leur client a fait en prison non sans lister, avec tristesse, les conditions difficiles de déten- tion. «Cela fait 616 jours que Pape Mama- dou Pouye est en prison. Il a passé deux Korités, deux tabaski et deux hivernages en prison. Il y a également passé un premier Noël et une première Saint Silvestre. Pour- tant, il est présumé innocent», avait plaidé la robe noire.
Avant d’ajouter : «Sa détention est un obstacle. Il est avec près de quinze personnes dans une pièce de vingt mètres carrés. Quand il s’agit pour lui de venir à l’audience, il est tenu de se lever vers 4 heures 30 du matin. Il est convoyé le matin par des gardes qui sont habillés comme des ninjas comme s’il s’agissait de Ben Laden. Il ne peut pas se concentrer un seul instant pour lire son dossier». Mais, le nouveau procureur spécial, Cheikh Tidiane Mara, avait dit son opposition aux demandes de mise en libertés provisoire intro- duites par les avocats de la défense. Idem pour les avocats de l’Etat.

Libération via dakaractu

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.