Les populations du quariter Thieng Dakhar dans la commune de Dahra, formé des asc Penc, Jacksao et Deggo sont dans tous leurs états. En effet, la route latéritique, reliant Dahra à Mbeuleukhé en est la principale raison qui leur ont poussé dans leur gong. Elles réclament le bitumage de cet axe qui est en train d’être refait. Pour ce faire entendre, ces dernières ont tenu un sit-in, ce Mercredi, pour déploré les nombreuses préjudices occasionnés par l’implantation de la route latéritique. A en croire leur porte-parole, Ndéné Ndiaye, l’excès de vitesse des chauffeurs, occasionnant parfois des accidents mortels et les maladies respiratoires causées par la poussière sont les principales difficultés qui hantent le sommeil de cette frange de la commune de Dahra.
Abondant dans le même sens, Ibra Déguene Diop d’ajouter que la plupart d’entre eux sont devenus asthmatiques à cause de la poussière qu’ils respirent quotidiennement. « Nous exigeons le bitumage de cette piste de production qui passe au cœur de notre quartier qui ne fait que nous causer des dégats» rencherit I.Diop.
Ndéné Ndiaye et Cie ont par la même occasion, montré leur amertume à l’égard des autorités municipales. Car, pour eux, ces dernières ont usé de la discrimination pour l’installation des 300lampadaires tout au long des différentes artères de la ville. « Vous pouvez remarquer vous-mêmes, la municipalité nous a laissés en rade notre quartier est sombre et pour enterrer nos morts la nuit, c’est la croix et la bannière faute d’électricité. »
Les populations n’excluent pas de passer à la vitesse supérieure si leurs revendications ne seront pas prises en compte dans les plus brefs délais par les autorités étatiques.
Djoloffactu.com
Ndéye Mingué SECK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Aliou Cissé en conférence de presse d’avant match : «nous sommes déterminés à gagner cette finale»

Le sélectionneur national des «Lions» a tenu aujourd’hui, sa conférence de presse d’avant …