La réhabilitation du foyer des jeunes par Samba Ndiobène Ka, ne dépend que de Mao Ndiaye. A l’occasion de la cérémonie de remise de 25 lits d’hospitalisation et de 10machines pour les tailleurs, le DG de la SAED a demandé l’onction à Mao Ndiaye en faire une une infrastructure digne de ce nom.

La déclaration du directeur général  de la SAED, de réfectionner le foyer des jeunes de la commune de Dahra a été très vite répandue comme une trainée de poudre dans la commune, faisant ainsi l’objet de débat dans les places publiques. La nouvelle a ravi plus d’un. C’est pourquoi, le président du conseil communal de la jeunesse n’a pas manqué de se féliciter de l’initiative.

Selon, Magatte Diop, la réfection de ce joyau communal, en « état de délabrement très avancé » est l’un des soucis majeurs des jeunes. « C’est quelque chose que nous accueillons à bras ouverts » s’est-il réjoui.

Toutefois, M. Diop invite leur  mécène à saisir de façon officielle le maire et son équipe municipale afin d’obtenir un agrément en bonne et due forme. « Nous interpelons le maire de la ville, en dehors de tout clivage politique à faciliter l’autorisation au grand bonheur des jeunes de la commune » lance-t-il.

L’engagement du responsable politique de l’alliance pour la République de remettre à neuf cet espace d’épanouissement de la jeunesse fait suite à un constat amer lors de la soirée « nuit du basin » à laquelle il était convié.

L’état piteux de l’infrastructure, la pollution sonore qui empêche les populations riveraines de fermer l’œil, la poussière aveuglante et gage de maladies pulmonaires qui pollue l’atmosphère, l’installation de guirlandes sont entre autres aspects dont il ne peut pas rester insensible.

«J’estime que Dahra mérite des infrastructures plus huppées que celle-ci mais pour tout compte fait, je suis  convaincu que le maire est en train de faire des efforts allant dans ce sens »a  avancé d’emblée Samba Ndiobène Ka.

« A Dahra on a une jeunesse étoffée, créative et motivée à aller de l’avant. Nous avons constaté que le foyer n’existe que de nom. C’est pourquoi, nous voudrions participer à ce qu’il soit un foyer digne de ce nom. J’invite à tout un chacun plus particulièrement au maire de la ville à une collaboration pour qu’ensemble nous  puissions  transformer cet environnement de la jeunesse» a déclaré SNK.

La rénovation de ce lieu d’épanouissement des jeunes et en particulier les acteurs culturels sera bénéfique pour tous dans la mesure où le joyau est privé d’électricité et d’eau depuis plusieurs mois.

Ndèye Mingué SECK

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Sommes nous devenus une société criminogène ?(Mamadou Ndao)

La question dérange inévitablement. Elle peut même heurter certaines sensibilités mais mér…