Dahra : Maboury Ba, coordonnateur communal adjoint de l’Apr : « la vie du parti va de mal en pis du fait du clanisme que certains responsables départementaux prônent dans le département»

La situation de l’alliance pour la république dans le département de Linguère est beaucoup plus inquiétante et tend vers une implosion. C’est du moins, l’avis du coordonnateur adjoint dudit parti de la commune de Dahra. Maboury Ba, puisque c’est lui qu’il s’agit, travers un point de presse, tenu dans son domicile, entrevoit l’avenir de l’Apr dans de mauvaise augure. Ce, avance-t-il : « du fait de la démarche que certains responsables départementaux ont adopté ».
« On a l’impression que nos responsables politiques départementaux optent pour une démarche contraire à celle de son Excellence, le président de la république, Macky Sall qui a donné l’ordre pour la massification du parti et de consolider la coalition Benno Bokk Yakkaar ». ajoute-t-il.
Pour M. Ba, le problème majeur qui secoue le parti reste le clanisme. « Certains sont animés d’un esprit de favoritisme sur les nouveaux arrivistes au détriment des militants de premières heures ».
Revenant sur les investitures pour l’élection des hauts conseillers des collectivités territoriales, le responsable communal de l’Apr, se dit indigné de la manière dont ces dernières ont été faites.
« La plus grande erreur que les leaders ont commis, c’est d’avoir convoqué seulement les maires à la réunion sans pour autant informer certains responsables qui étaient les membres fondateurs du parti ».
Pis, selon lui, le choix des deux membres, devant siéger au Hcct n’est qu’un simple parachutage car n’ayant pas fait l’unanimité.
Abondant toujours dans le même sens, M. Ba trouve légitime le choix du maire de Kamb, Birame Ba du fait dit-il qu’ « il fut l’un des militants de première heure du parti ». Mais celui de la mairesse de Sagatta Djoloff, Coumba Diaw ne l’enchante guère. « Elle est la dernière à rejoindre les prairies marron. En plus, elle était la principale adversaire au sein de l’union pour le renouveau démocratique à barrer la route à notre parti lors des élections présidentielles de2012» regrette-t-il.
Maboury Ba invite le chef du parti à agir le plus vite pour rectifier le tir dans le département de Linguère de peur de perdre les prochaines élections législatives au Djoloff. « Si cela continue, je prendrai ma responsabilité à 02 mains. Je n’exclue pas de quitter le parti dans l’intérêt de servir la commune de Dahra » a-t-il conclu.
Ndèye Miningué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.