Dahra: Le torchon brule au sein du GIE du foirail de Dahra, les membres de ladite structure s’accusent de détournement de fonds.

Rien ne va entre les membres du groupement d’intérêts économiques du foirail de Dahra. Un problème financier est à l’origine de cette guéguerre. Ainsi, une frange de cette structure, regroupant les commissaires aux comptes et d’autres membres de la structure ont tenu un point de presse, pour fustiger l’attitude du président du GIE, Douguèl Ka. Les commissaires aux comptes reprochent à ce dernier de gestion nébuleuse des fonds, de malversation financière mais aussi du mutisme. Face à la presse, les accusateurs ont montré toute leur amertume. Car disent-ils : «depuis 2012 jusqu’à nos jours, nous avons tenté de connaitre la situation financière du GIE, mais en vain. Il y’a un refus catégorique et notoire de la part du président et de son trésorier de nous faire la faire la lumière sur les 03ans de gestion».
Poursuivant, leur porte-parole, Sadibou Diakhatè, non moins commissaire aux comptes du GIE se dit indigné de la gestion financière. « Quand nous nous sommes approchés du président pour nous faire la situation, il nous a fait savoir que 08 millions de francs CFA sont dans les caisses du GIE, ce qui ne nous convient guère, parce que d’après nos investigations faites à la mairie qui concéde les 60% des recettes contre 40% pour le GIE, nous nous sommes rendu compte que 49.933.332fr CFA doivent être dans les caisses, sans prendre en compte l’argent de la caisse noire, provenant du costage et des sorties.
Interpellé sur ces accusations, le président du GIE, minimise.
Pour Douguèl Ka : « Nous sommes en règle avec la municipalité qui contrôle bien tous nos versements. Comme je leur ai répondu, dans les caisses il y’a que 08 millions de francs CFA et non la somme qu’ils ont avancée. Par rapport au refus de tenir une assemblée générale pour apporter de la lumière sur la gestion financière dont il est accusé, le président Douguèl Ka de préciser que : «Depuis que je suis à la tête de la structure, nous organisons chaque année comme convenu dans le règlement intérieur, au mois de Mars une assemblée générale; ces gens-là sont des mécontents, certains ont été radiés du GIE pour malversation financière> » rétorque-t-il.
Toutefois, les Sadibou Diakhatè et Cie ont déposé une plainte auprès du procureur de Louga contre le bureau du GIE du foirail de Dahra pour solliciter que la lumière soit faite sur cette affaire.
Ndeye Minguè SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.