Dahra : L’Association des juristes sénégalaises au chevet de la fille handicapée, violée

Depuis qu’elle a été violée par un jeune boucher, la fille handicapée du nom d’ Adama Ka, âgée de 23 ans, ne cesse de recevoir des visites des bonnes volontés.
Ce Mardi, c’est au tour de l’association des juristes du Sénégal de faire le déplacement à Dahra pour rendre visite à A. Ka pour s’enquérir de son état de santé. L’émotion était forte au domicile d’Adama Ka. Les membres de la délégation ne pouvaient pas s’empêcher de verser des larmes, suite à l’explication de la tragédie par la maman de l’handicapée.
Très remontée, la secrétaire générale adjointe de l’AJS, Khady Ba a lancé un plaidoyer à l’endroit de l’Etat du Sénégal qui, après avoir signé des conventions internationales comme le protocole de Maputo, doit pouvoir prendre ses responsabilités pour mettre ses citoyens vulnérables à l’abri de telles agressions. Madame Kh.Ba d’ajouter qu’ : « il faut d’ores et déjà harmoniser nos lois nationales avec les conventions qui ont été signées et ratifiées pour la défense des droits humains ».
Les juristes ne sont pas venus avec les mains vides. La délégation a offert à la famille de la victime une enveloppe financière de 175.000frs.
La famille d’Adama Ka a apprécié le geste à sa juste valeur et prie pour que les autres bonnes volontés suivent cette voie déjà tracée.
A signaler que c’est ce week-end, à travers un élan de solidarité, initié par une radio de la place qu’elle a reçu les clés d’une chambre à coucher toute neuve, dotée d’une salle de bain avec toutes les commodités.
Ndéye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.