Dahra : blocage de la circulation sur l’axe Dahra-Touba, les chauffeurs déplorent l’état impraticable de déviation et la lenteur des travaux de réhabilitation de la route nationale.

La circulation des voitures sur l’axe Touba-Dahra a été perturbée ce matin par les chauffeurs de Dahra. Ces derniers ont barré la route pour manifester leur ras-le-bol face à leurs difficiles conditions de voyages, dues à l’état défectueux de la route de déviation, installée pour les besoins de la réhabilitation de la route nationale Touba-Dahra et Dahra-Linguère.
Baba Diaw, président du regroupement et des transporteurs de Dahra et ses acolytes se sont investis sur la route à hauteur de Ngueth pour y former un blocus afin d’empêcher toute entrée ou sortie de Dahra dans la commune.
Après ces quelques moments d’arrêt et de stationnement, les automobilistes ont tenu un point de presse pour exprimer tout leur calvaire subi à l’occasion de la réhabilitation de la route.
A en croire, leur président, aucun chauffeur ne désire plus emprunter l’axe Dahra-Touba ou Dahra-Linguère du fait que la piste latéritique servant de déviation est impraticable. Poursuivant son argumentaire, Baba Diaw de faire comprendre que depuis le début des travaux, beaucoup de chauffeurs sont en chômage du fait que leurs véhicules sont tombés en panne. Pneus abimés, défaut de boite et de crémaillères, lampes tombées, non sans compter les maladies encourues à cause de la poussière sont entre autres les nombreux maux auxquels font face les chauffeurs.
Le président du regroupement des chauffeurs et transporteurs de Dahra n’a pas mis de gang pour dénoncer avec la dernière énergie l’attitude du responsable d’entreprise, en charge de la réhabilitation. « Ce n’est pas normal qu’on emprunte une déviation de plus de 65kilomètres. Nous invitons aux autorités compétentes de réagir le plus tôt possible ne serait-ce qu’on entretienne par jour la piste de déviation » se désole Baba Daw. Les chauffeurs invitent le responsable de l’entreprise Henan Chine à livrer par tronçon ne dépassant pas 15kilomètres plutôt que de barrer la route jusqu’à Touba.
A bondant dans le même sens et dans la foulée, Talla Diop, chauffeur de minicar précise que : « la majeur partie des accidents survenus ces derniers temps sont dus l’état impraticable de la route.
Certains clients qui se joints à la conférence de presse, à l’image de Mor Talla NDiaye et Abdoulhad Diagne dont les visages sont teintés de poussière rougeâtre ont montré toute leur colère en passant sur cette déviation. Ainsi, ils interpellent le responsable de l’entreprise à encore procéder au grattage de la piste et au moins à son arrosage.
Baba Diaw et Cie promettent de passer à la vitesse supérieure, allant même jusqu’à paralyser le secteur du transport dans les prochains jours si leurs préoccupations sont restées sans suite.
Ndèye Mingué SECK
chauffeur dahra (2)

chauffeur dahra (3)

chauffeur dahra (4)

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.