Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Samba Ndiobéne Ka, a remis aujourd’hui, mercredi, aux médecins-chefs des districts sanitaires de Linguère et Dahra-Djolof, des détergents d’un coût de 16 millions de nos francs en contribution aux actions d’atténuation des effets des mesures de riposte à la  Covid-19 sur les populations. Un geste hautement social salué par les techniciens de la santé et les populations. 

Ce don est composé essentiellement de masques de protection, des gels hydro alcooliques, des produits détergents, des lave-mains et une manne financière de 2 millions de nos francs. La cérémonie de réception de don a été présidée par le préfet Latyr Ndiaye, en présence du commandant de la brigade de Dahra, du chef de Cabinet Pape Sara Ndiaye, des autorités sanitaires et des élus locaux. 

L’autorité administrative a salué ce geste à sa juste valeur. « C’est un important lot de matériels et de produits destinés à la riposte de la covid 19 au niveau du département, plus particulièrement  les communes de Linguère et Dahra, les plus touchées par la pandémie. Lorsque nous avons enregistré le premier cas de coronavirus au niveau du district de Dahra, qui était jusque-là, épargné, le comité départemental de gestion des épidémies avait lancé à l’endroit de toutes les bonnes volontés pour qu’ils apportent leur soutien aux acteurs qui sont en train de lutter contre la pandémie » a dit monsieur Ndiaye. 

Les deux districts ont aujourd’hui suffisamment de moyens pour lutter contre la pandémie et nous pensons qu’avant qu’ils ne s’épuisent nous serons au terme de la riposte contre la covid 19 au niveau du département de Linguère. 

On a besoin de ces produits pour la prévention des populations mais les cas positifs aussi, ajoute-t-il, ceux qui sont pris en charge dans les domiciles, ont besoins de ces produits donc c’est un intrant indispensable à la riposte. 

Il a lancé un appel à tous les fils du Djolof à se joindre à cet élan de solidarité pour contenir la pandémie. 

Le chef de cabinet, Pape Sara Ndiaye a exhorté les techniciens de la santé à faire de sorte que ce lot important soit utilisé à bon escient avant de promettre la pérennisation de cet acte noble. 

Le médecin chef du district sanitaire de Dahra s’est prononcé sur la situation de la pandémie. « En moins de deux mois, le district de Dahra a eu plus de 45 cas de covid 19, soit 20 % du poids  au niveau de la région de Louga. Donc il est devenu l’épicentre de la covid au niveau de la région. Ce don va impacter sur la progression de la pandémie qui gagne du terrain », a souligné Abdou Ndiaye. 

La prolifération de la covid 19 inquiète les autorités de la commune de Dahra, « Dahra-Djolof est une commune carrefour , où il y a une forte densité de populations , c’est pourquoi d’ailleurs le maladie se répand très vite ». 

Selon lui , pour le maintien de la tendance baissière , il faut que les gens continuent de respecter les gestes barrières et d’éviter les rassemblements . 

Masse Ndiaye (djolodjolof.net)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Entretien avec le SG de l’association des anciens du lycée Blaise Diagne

#MEN #CANALEDUCATION #DRTS L’émission « l’ENTRETIEN » de Canal éducation reçoi…