Ce mardi 2 juin 2020, devaient reprendre les cours pour les élèves en classe d’examen. Depuis vendredi, plusieurs enseignants ont été acheminés dans leurs régions pour cette reprise, mais nombreux étaient contre cette idée de reprendre les cours, alors qu’ils n’avaient presque aucune garantie dans ce contexte marqué par le coronavirus. De plus, à Matam par exemple, la population a refusé d’amener leurs enfants à l’école, réclamant la quarantaine des enseignants venus des zones très touchées comme Dakar et Touba.

Sur sa Une, ce mardi, le journal Libération révèle même qu’à Ziguinchor, 10 enseignants ont été contaminé au coronavirus. De plus, il y aura pas moins de 130 enseignants placés en quarantaine un peu partout dans le territoire national. Ce qui montre à quel point cette reprise était dangereuse non seulement pour les professeurs, mais également pour les élèves.

D’ailleurs, l’Etat du Sénégal a décidé, à la dernière minute, de reporter cette reprise à une date ultérieure, qui sera communiquée sous peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Pegasus : les dessous d’une affaire de grande envergure

Conçu en 2013 et vendu officiellement à des organisations étatiques pour la surveillance d…