Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale, à travers ses soignants et ses techniciens, est en train d’abattre un excellent travail, avec une stratégie de prise en charge qui semble être une des meilleures au monde.

Cependant, ce travail salué par tous, est entaché par une communication qui laisse beaucoup à désirer dans ses versions en langue nationale wolof. Le Ministère doit confier cette section, qui concerne l’écrasante majorité des Sénégalais, à des agents qui maîtrisent bien cette langue.

Pour comprendre un message, il faut d’abord en saisir les concepts, des mots-clés… C’est une loi élémentaire… Or, tous les mots-clés utilisés jusque-là par le Ministère dans la communication des résultats et dans la sensibilisation dans la langue de Kocc sont tirés de la langue de Molière: « pandémie », « cas importés »; « cas contacts », « cas communautaires »; « distanciation sociale », « port de masque », « soins intensifs », « confinement », entre autres…

Il est grand temps pour le Ministère de la Santé de revoir cette communication en wolof qui est franchement très imprécise, trop floue, dans l’esprit de beaucoup de Sénégalais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Mon point de vue sur la situation politique au Sénégal et dans le Continent africain en général (par Ibra Oumar Ly)

Pourquoi l’Afrique tarde-t-elle à décoller après plus d’un demi-siècled’…